Environnement

Troisième correction du Rhône en Suisse : Une stratégie agricole aussi

Le Conseil d’Etat du Canton du Valais a adopté le Plan d’aménagement (PA-R3) de la troisième correction du Rhône (R3) dans son cours sur le canton alpin. Environ 200 millions de francs suisses seront notamment mis à disposition pour renforcer l’agriculture valaisanne dans la plaine du Rhône.  
Le Conseil d’Etat a adopté le Plan d’aménagement de la 3e correction du Rhône. Ce projet à but sécuritaire est également un projet territorial qui répond aux exigences environnementales. Il permet de redessiner la plaine en interaction avec le territoire et l’agriculture, un élément clé du projet. Il offrira des opportunités pour l’économie, la nature, le paysage et les loisirs.

Pour assurer la protection de la population et des biens, la correction du Rhône aura une emprise sur les terres agricoles. Après avoir réduit cette emprise au strict minimum le Conseil d’Etat a défini une stratégie agricole d’accompagnement en partenariat avec les représentants des milieux agricoles. Cette stratégie devrait mobiliser environ 200 millions de francs suisses, financés en majeure partie par le projet.

La stratégie est basée sur trois axes. Elle comprend des mesures individuelles pour les exploitations les plus touchées (échanges fonciers, soutiens à la restructuration, …) . Des mesures collectives sont prévues pour améliorer globalement et durablement les structures de production de l’ensemble de la plaine (drainage, irrigation, routes, remaniements parcellaires, …)  Enfin, elle prévoit un aménagement du Rhône visant à créer des espaces agricoles sur les berges externes du Rhône (pâturage des berges, digues extérieures exploitables, …).

VOIR AUSSI