Construction et aménagement

Un nouveau bâtiment de filtration à la station d’épuration de Chambéry Métropole

L’inauguration de ce bâtiment est une étape importante du chantier de modernisation de l’usine des eaux. Débuté en 2009 , le chantier doit durer quatre ans.Cet équipement de traitement biologique beaucoup plus performant permet de traiter des débits supérieurs aux anciens bassins à ciel ouvert.
Les eaux usées sont désormais réparties dans 7 biofiltres composés principalement d’une couche de « billes » de pouzzolane (roche volcanique à l’état pur) épaissede plus de 3 mètres. Ces billes dépolluent par une double action : action mécanique de filtrage et action biologique par la présence dans la pouzzolane de niches bactériologiques.
La mise en service des biofiltres rend totalement conforme le rejet des eaux épurées au Rhône. Les rejets des eaux de temps de pluie qui partent, après traitement primaire, dans la Leysse puis au lac du Bourget, sont également améliorés.
Le coût global du chantier de modernisation de l’usine s’élève à 45 millions d’euros. La deuxième phase de travaux commence avec la déconstruction des anciens ouvrages de la filière eaux usées et la construction à partir de juin 2011 de la nouvelle filière de traitement des
boues d’épuration.
Louis Besson, président de Chambéry métropole, Jean-Maurice Venturini, vice-président chargé de l’eau et de l’assainissement, Bernadette Laclais, maire de Chambéry, inaugureront la nouvelle installation en présence de Christophe Mirmand préfet de Savoie le samedi 9 avril 2011 à 10h30.

> le dossier de presse en ligne : http://www.chamberymetropole.
fr/uploads/Externe/9d/PSE_FICHIER_210_1265963096.pdf

> la présentation du chantier en ligne : projection 3D de la future usine, photos de l’avancée du
chantier : http://www.chambery-metropole.fr/3616-modernisation-usine-d-epuration.htm

VOIR AUSSI