Actualités

Une Conférence environnementale en septembre, pâle copie du Grenelle ?

” Si c’est ce que le gouvernement veut faire d’innovant et de fort pour le développent durable, il semble oublier que Nicolas SARKOZY a déjà fait le Grenelle de l’environnement et que près de 268 mesures ont été concrétisées.
Grenelle bis, les « limites écologique » de François HOLLANDE et de son gouvernement sont clairement établies, même si mettre en avant le développement durable est toujours profitable.
Et que dire des déclarations la semaine dernière d’Arnaud MONTEBOURG qui ont rouvert la porte à l’exploration du sous-sol français, même si Delphine BATHO l’a refermée.
Avec une autre technologie que la fracturation hydraulique, l’État aurait-il une vision plus souple du sujet ? On peut le craindre. Le Président de la République l’avait laissé entendre pendant la campagne. Un tel recul est inimaginable, purement inacceptable.
Pour la première fois depuis de nombreuses années, il n’y a pas eu une mesure écologique dans le projet de loi de finances rectificative. Avec des ministres – Europe Ecologie Les Verts – au gouvernement relayés au second plan, silencieux, le développement durable est bien une sous préoccupation du gouvernement.

François GROSDIDIER,Sénateur-Maire de la Moselle, Président de Valeur écologie. Valeur Ecologie se veut un ” think tank” de droite, engagé dans le soutien aux initiatives , en particulier celles des entreprises en matière d’environnement.

François Grosdidier a , en tant que Président de Valeur Ecologie participé à la remise du Prix Energies Citoyenes, organisé par COFELY-GDF Suez, qui récompense des initiatives de collectivités dans le domaine de l’énergie, Le jury est présidé par Marc Fraysse, Directeur des relations institutionelles de COFELY.

Le sénateur-maire (UMP) de Woippy (Moselle), François Grosdidier, a été mis en examen ce jeudi pour “détournement de biens publics” et “prise illégale d’intérêts” par un juge d’instruction de Metz, selon des sources concordantes rapporte l’AFP.
Le Sénateur a été a été mis en examen ce jeudi 26 juillet, dans une plainte déposée il y a huit ans par Laurence Burg, conseillère municipale d’opposition de Woippy. Mme Burg, rappelle l’AFP dénonce un “système” municipal de dépenses injustifiées et de “petits arrangements entre amis” : usage privé des voitures de service de la mairie, subventions allouées à des associations proches de certains adjoints, siège de la permanence parlementaire de François Grosdidier dans les locaux de la mairie.

VOIR AUSSI