Environnement

Valais : le Val de Réchy sous protection

Sur proposition du Département des transports, de l’équipement et de l’environnement (DTEE), le canton du Valais a classé le « Val de Réchy » et son bas-marais « Ar du Tsan »  site naturel protégé. Cette décision vise à préserver cette région d’exception qui abrite une faune et une flore spécifiques.

Le Vallon du Réchy est l'un des derniers milieux non équipés du canton du Valais - photo canton du Valais)
Le Vallon du Réchy est l’un des derniers milieux non équipés du canton du Valais – photo canton du Valais)

La mise sous protection concerne une surface d’environ 1000 hectares sur la commune de Mont-Noble et englobant le site marécageux « Val de Réchy » et le bas-marais « Ar du Tsan ».

L’objectif est de garantir la conservation et la revitalisation du site avec ses plaines marécageuses, ses sources suintantes et les méandres particuliers de la Rèche. Il s’agit de maintenir un espace vital suffisamment étendu pour prévenir la disparition d’espèces animales et végétales. Cette mise sous protection induit l’interdiction de toutes nouvelles constructions et installations, de même que l’accès aux véhicules de tous genres, VTT inclus. Les randonneurs pédestres pourront continuer à profiter de la beauté de ce site d’exception. Le parcage estival du bétail sera autorisé sous certaines conditions. Un contrat d’exploitation est en cours depuis plusieurs années.
Le Val de Réchy est l’un des derniers sites des Alpes valaisannes exempts d’installations touristiques et d’aménagements hydroélectriques. Il figure à l’inventaire des sites marécageux d’une beauté particulière d’importance nationale, mais aussi dans l’inventaire des bas-marais (« Ar du Tsan ») d’importance nationale.

VOIR AUSSI