Eau

Vallée de l’Yzeron : enquête publique pour l’élargissement du lit

L’Yzeron est un cours d’eau qui descend des Monts du Lyonnais. Il connait en particulier à l’automne, des crues accentuées par l’imperméabilisation des sols et par les travaux de rétrécissement du lit découlant de l’urbanisation. Une crue dévastatrice a eu lieu en 2003. Depuis 2004, le Syndicat de l’Yzeron travaille à la réalisation du projet de lutte contre les inondations, dont les grands principes ont été arrêtés en décembre 2002 dans le cadre du Contrat de rivière.
Le projet repose sur trois grandes opérations complémentaires. La première opération est l’écrêtement des crues à l’amont de la confluence de l’Yzeron et du Charbonnières grâce à deux barrages qui seront situés à Francheville et à Tassin la Demi-Lune. Une deuxième opération consiste en l’aménagement des cours d’eau pour faciliter l’évacuation des crues sur les sites les plus sensibles. Enfin, la rétention des eaux pluviales doit éviter de grossir les débits des cours d’eau.
Les barrages dans deux ans
Le Syndicat a décidé en 2009, en accord avec la Préfecture du Rhône, de phaser la réalisation des aménagements de cours d’eau et des barrages. Les projets de barrages sont soumis à des procédures lourdes et complexes et des compléments d’études ont été demandés, nécessitant près de deux années d’investigation. L’enquête publique sur les barrages sera ainsi programmée d’ici 2 à 3 ans.

Le projet soumis depuis le 13 décembre 2010 à enquête publique porte sur l’élargissement du lit des cours d’eau pour augmenter les capacités d’écoulement et protéger les riverains d’une crue équivalente à celle de 2003 d’ordre trentennale. Ces travaux redonneront à la rivière une plus grande richesse écologique qui améliorera le cadre de vie avec des espaces de promenades à Oullins et à Saint-Foy-lès-Lyon.
L’élargissement des cours d’eau et la construction de digues nécessiteront d’empiéter sur certaines propriétés. La Déclaration d’Utilité Publique (DUP) permettra de procéder, si besoin est, à des expropriations le Syndicat privilégiant les négociations à l’amiable.

VOIR AUSSI