Un mastère spécialisé Efficacité énergétique dans la rénovation des bâtiments.

admin@enviscope.com  |  12.12.2012 - 18:29

L’Ecole nationale supérieure des mines de Saint-Etienne, l’Ecole Nationale des Travaux Publics de l’Etat (ENTPE) de Lyon et l’Ecole Nationale des Ingénieurs de Saint-Etienne (ENISE) se sont associées pour ouvrir un mastère spécialisé Efficacité énergétique dans la rénovation des bâtiments. Son objectif est de répondre aux enjeux environnementaux liés à la réduction de la consommation d’énergie des bâtiments.

Aujourd’hui, les enjeux environnementaux liés à la réduction de la consommation d’énergie des bâtiments sont importants. Ce contexte fait émerger de nouveaux besoins en matière de formations et de compétences. C’est pourquoi, en 2011, l’école nationale supérieure des mines de saint-Etienne, l’ENISE (Ecole Nationale des Ingénieurs de Saint-Etienne) et l’ENTPE (Ecole Nationale des Travaux Publics de l’Etat) se sont associées pour créer un mastère (BAC+6) spécialisé Efficacité énergétique dans la rénovation des bâtiments. Cette formation diplômante est agréée par la conférence des grandes écoles.

Le mastère repose sur un partenariat avec plusieurs grandes entreprises. C’est le cas de la multinationale Siemens spécialisée dans quatre secteurs : la santé, l’énergie, l’industrie, et Infrastructures and City, un secteur qui promouvoit toutes les technologies nouvelles pour les villes durables et du futur. Laurent Albiac, directeur régional de Building Technology, une division d’Infrastructures and City est intervenant au sein de ce mastère. Il explique qu’en France, « il y a un manque d’information sur la thématique de l’efficacité énergétique dans les bâtiments ». Ainsi, « environ 75% des bâtiments actuels ne répondraient pas aux normes énergétiques ».

Une formation de 18 mois.

Les cours sont dispensés à l’école des mines de Saint-Etienne par des enseignants des trois écoles et par Siemens. Beaucoup de cours sont en anglais, car les élèves de ce mastère doivent être bilingues. En effet, Laurent Albiac explique que « les marchés liés à ce secteur sont en forte croissance à l’international ». Beaucoup d’étudiants viennent de filières technologiques. La plupart ont une formation BAC+5. Néanmoins, il est possible d’intégrer le mastère avec un BAC+3, à condition d’avoir une expérience de cinq ans.

La formation dure dix-huit mois. Pendant 12 mois, les étudiants suivent une formation en alternance au rythme d’une semaine en cours et trois semaines en entreprise. Les six derniers mois sont consacrés à la réalisation d’un projet de fin d’étude en entreprise sur l’efficacité énergétique ou la conduite de projets. Laurent Albiac explique que « les étudiants sont sensibilisés à l’environnement, car ils reçoivent des cours sur l’utilisation d’énergies renouvelables et de panneaux solaires ». Ils apprennent également la façon de rendre un bâtiment le plus écologiqque possible, et la manière d’isoler un bâtiment moderne avec du matériel recyclable. le management du bâtiment par de la GTB (gestion technique du Bâtiment) est également étudié. Le métier visé par cette formation est Manager de projets efficacité énergétique en rénovation des bâtiments. La formation coûte entre 7 000 et 10 000 euros.

jean-baptiste.jacquet@enviscope.com

Retrouvez cet article dans les rubriques 
Énergie
Edito
Au travail

11/04/14 - J’avais repris  les propos de Jean de Kervasdoué il y a quelques temps ils « sont devenus fous », en caractérisant l’attitude des politiques vis-à-vis de réalités scientifiques,...

Communiqués
Les Syndicat des Editeurs de Presse en Ligne dénonce les menaces sur la liberté de la presse

22/03/14 - Le SPIIL, syndicat de la presse indépendante d'information en ligne dénonce les graves menaces qui pèsent sur la liberté de la presse. Enviscope.com est adhérent du Syndicat qui publie le...