Solaire

EDF

Avec un portefeuille de 1,4 GW de centrales éoliennes et photovoltaïques à exploiter, et une croissance en 2013 de 30% de ses activités, EDF Energies Nouvelles devient, via sa filiale EDF EN Services dédiée aux métiers de l’exploitation-maintenance, la référence des « utilities » sur le marché français pour cette activité.

EDF Energies Nouvelles accroit ses effectifs en Europe et en Amérique du Nord  pour assurer l’exploitation maintenance des parcs détenus par le Groupe ou par d’autres propriétaires.

L’activité regroupe de nouveaux métiers liés à la supervision des centrales, au suivi des productions et à l’optimisation du fonctionnement des équipements. Elle va également connaître de nouveaux développements avec l’éolien en mer.

Fin 2013, l’activité d’exploitation-maintenance d’EDF Energies Nouvelles  emploie plus de 1 000 salariés dans le monde dont 434 en Europe. Près de 500 installations éoliennes (terrestres et en mer) et solaires (toiture et sol) dont 352 en Europe. o Un réseau de centres d’exploitation-maintenance :  en Europe : France, Grèce, Royaume-Uni, Pologne et Allemagne (en Belgique et Italie : structures en création) ;  en Amérique du Nord : Etats-Unis, Canada et Mexique. o Deux centres de supervision :  en France à Colombiers (Hérault) pour l’ensemble des parcs européens

aux Etats-Unis à San Diego, (Californie), pour les parcs situés en Amérique du Nord.

Dans le monde, plus de 9 GW de capacité gérée, dont 1,4 GW en France.

L’exploitation et la maintenance de parcs

En France, un peu plus de 200 salariés d’EDF EN Services, dont 150 experts et techniciens, assurent  l’exploitation-maintenance de plus de 300 installations éoliennes et solaires, une moitié appartenant à EDF Energies Nouvelles, l’autre moitié à des tiers.

En 2013, EDF EN Services a augmenté ses effectifs de presque 40 % en France, du fait de la croissance du portefeuille de parcs du groupe EDF Energies Nouvelles liée notamment à l’acquisition de 35 parcs éoliens auprès de Séchilienne Sidec et d’Iberdrola.

EDF EN Services ouvre des centres d’exploitation-maintenance au plus près des installations. Sept centres ont été ouverts en 2013, portant le réseau à 18 centres. En Europe et en Amérique du Nord, entre fin 2011 et fin 2013, l’activité d’exploitation-maintenance d’EDF Energies Nouvelles a vu son effectif progresser de près de 45%, le portant ainsi à plus de 1000 salariés.

Depuis sa création pour le marché européen en 2009, EDF EN Services a bénéficié, pour le développement de son activité, de l’expertise d’EDF Renewable Services, filiale d’EDF Energies Nouvelles dédiée à l’exploitation-maintenance aux Etats-Unis, qui est forte de plus de 25 années d’expérience en ce domaine et gère, fin 2013, un portefeuille de 7,4 GW d’installations aux Etats-Unis, au Mexique et au Canada.

Le métier de l’exploitation-maintenance s’est concentré, pour les trois-quarts de l’activité, sur l’éolien, technologie la plus développée. La plupart des techniciens récemment recrutés sont issus de formations techniques (électrique, mécanique ou automatisme) de type BTS, avec une expérience significative dans l’éolien. Leur mission consiste à veiller à la performance des centrales et des équipements et à assurer une production optimale grâce à des opérations sur le terrain de maintenance préventive et corrective. En Europe, chaque antenne locale est rattachée au centre de supervision des parcs, créé en 2009 à Colombiers, dans l’Hérault, où 30 experts, ingénieurs et techniciens assurent le suivi continu des performances à distance (24h/24 – 7 jours sur 7).

Les perspectives de développement du métier : l’éolien en mer Le développement de nouveaux projets de parcs éoliens au large des côtes françaises impliquera la création d’une centaine d’emplois pour assurer l’exploitation et la maintenance de chaque parc. Les futurs parcs éoliens de Courseulles-sur-Mer, Fécamp et Saint-Nazaire développés par EDF Energies Nouvelles permettront de créer environ 300 emplois locaux pérennes d’ici leur mise en service à partir de 2018. En complément, EDF Energies Nouvelles prévoit de créer un centre de supervision pour l’ensemble de ses parcs éoliens en mer français d’ici mi 2017. Basé près de Nantes, il comptera une cinquantaine de salariés parmi lesquels, outre l’encadrement, des techniciens de supervision et du personnel administratif. 

VOIR AUSSI