Science

Le LETMA: écouter les infrasons pour détecter les essais nucléaires dans l’atmosphères

Le LETMA: écouter les infrasons pour détecter les essais nucléaires dans l’atmosphères

Essais nucléaires atmosphériques, phénomènes naturels, accidents industries: les infrasons Le Laboratoire études et modélisation acoustiques (LETMA) créé par le CEA, le CNRS, l’Ecole Centrale de Lyon et l’Université Pierre et Marie Curie a pour objet de mieux comprendre les infrasons, source d’information sur des phénomènes ou accidents perceptibles dans l’atmosphère, comme des essais nucléaires.

Les infrasons sont des ondes acoustiques de fréquences inférieures à 20 Hz. Ces fréquences sont trop basses pour être audibles par l’oreille humaine, mais elles sont  présentes partout . Peu affectées par les phénomènes d’absorption, elles propagent sur des distances allant de quelques kilomètres jusqu’à plusieurs milliers de kilomètres, suivant l’intensité de la source et les conditions atmosphériques.

Leur enregistrement fournit une information continue sur leurs sources et sur l‘atmosphère à travers laquelle elles se propagent.

Les principales sources géophysiques naturelles sont diverses : tornades, tonnerre, explosions volcaniques, tremblements de terre, entrées atmosphériques de météorites, aurores boréales… Certaines sources sont d’origine anthropique,  intentionnelles  comme mise en oeuvre d’explosifs par exemple, ou fortuites  comme des accidents industriels.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !

VOIR AUSSI