Mobilité

Abandon de l’écotaxe poids lourds : Eric Fournier demande des expérimentations régionales

Abandon de l’écotaxe poids lourds : Eric Fournier demande des expérimentations régionales

La disparition définitive du projet « d’éco-taxe poids lourds » intervenue lors du débat parlementaire sur le projet de loi de finances 2017  fait réagir Eric FOURNIER. Le président de la Communauté de Communes de la Vallée Chamonix Mont Blanc, vice-président d’Auvergne-Rhône-Alpes délégué à l’environnement, au développement durable et à l’énergie, demande des expérimentations régionales.

Pour l’élu de Haute Savoie, « ce vote parlementaire est le fruit de dix années d’inertie et de reculades dans la mise en œuvre d’une fiscalité écologique cohérente. Quand on constate l’état de délabrement de notre réseau ferroviaire, on ne peut qu’être consterné par ce nouveau reniement   !
Car l’éco-redevance a pour principale finalité de financer les infrastructures de transport collectif via le budget de l’AFITF. En condamnant définitivement, par le détour d’un amendement, ce mode de financement de nos infrastructures, le gouvernement aggrave encore les perspectives de préservation ou de développement de nos infrastructures.
Quand on voit l’impasse financière dans laquelle se trouvent la plupart de nos infrastructures de transport collectif qui constituent pourtant le moyen le plus cohérent de réduire l’impact du transport sur l’environnement et la santé des habitants, il est indispensable d’envisager un dispositif qui garantisse ce financement.
A ce titre, je suis partisan d’un droit à l’expérimentation pour les Régions : que le gouvernement les autorise à instaurer une éco-redevance à l’échelle régionale applicable aux poids lourds en transit et notamment sur les territoires transfrontaliers où l’impact de ces transports est le plus lourd, de manière à favoriser le report modal.”

VOIR AUSSI