Apiculture

Abeilles : l’UNAF sensibilise l’ANSES

L’Union Nationale de l’Apiculture Française a été reçue par l’ANSES pour échanger sur les nouvelles missions de cette dernière dans les autorisations de pesticides et sur les évaluations menées jusqu’à ce jour. L’UNAF rappelle qu’elle répond depuis un an aux consultations menées par l’administration avant les autorisations des pesticides.

Face au nombre ” démesuré”  de dossiers d’autorisation auquel l’ANSES doit faire face chaque année (environ 2 000), l’UNAF a fait part de ses interrogations sur la capacité d’une autorité publique à remplir sa mission d’évaluation. L’UNAF à interrogé le Directeur Général de l’ANSES ” sur la pertinence d’une telle variété de pesticides sur le marché, en terme agronomique notamment.”

L’UNAF a demandé l’évaluation de la préparation commerciale pesticide et non des seules substances actives prises séparément. La réglementation européenne demande aux agences nationale d’évaluer l’interaction entre la ou les substance(s) active(s), les phytoprotecteurs, les synergistes et les agents entrant dans la composition de la préparation commerciale. L’UNAF a demandé le rétablissement de la consultation préalable sur chaque dossier d’autorisation de pesticides. Cette consultation est prévue par l’ordonnance du 5 août 2013 sur la participation du public dans les décisions impactant l’environnement. Avec le transfert de compétence à l’ANSES, cette consultation publique disparaît.

Enfin la Commission européenne a autorisé un nouveau pesticide néonicotinoïde, le sulfoxaflor. L’UNAF demande la plus grande prudence sur les pesticides contenant du sulfoxaflor soumis à autorisation en France. Pour pouvoir le commercialiser en France Dow Agroscience doit faire une demande d’autorisation pour une préparation commerciale qui contiendrait du sulfoxaflor.

 

 

VOIR AUSSI