Air

Air : une générateur de particules polluantes mis au point par le LNE

Les chercheurs du LNE ont développé un appareil permettant de générer des particules ayant des concentrations connues et stables dans le temps qui permettra d’étalonner les stations des associations de surveillance de la qualité de l’air.

Le LNE ( Laboratoire National d’Essais) joue une nouvelle fois la carte de l’innovation en déposant un brevet et en répondant aux attentes du Laboratoire Central de Surveillance de la Qualité de l’Air (LCSQA) et des Associations Agréées de Surveillance de la Qualité de l’Air (AASQA) qui ont une mission de surveillance de la qualité de l’air ambiant. L’annonce s’inscrit dans le cadre de travaux menés par le LNE afin d’aider les AASQA à fiabiliser leurs dispositifs et équipements de mesure et de surveillance de la qualité de l’air (notamment au niveau des particules).

Les chercheurs du LNE ont développé un appareil permettant de générer des particules ayant des concentrations connues et stables dans le temps. Ce générateur a été optimisé et miniaturisé pour tenir compte des spécificités des AASQA, puisqu’il doit être facilement mis en œuvre au sein de leurs stations de mesure. À terme, l’appareil sera mis en œuvre pour contrôler les équipements des AASQA sur site.

Thomas GRENON, directeur général du LNE, rappelle qu’ « au LNE, la surveillance de la qualité de l’air est une préoccupation forte ; elle est un véritable enjeu de santé publique. Le bilan de cette nouvelle réalisation du LNE est positif à double titre : les équipes ont conçu un générateur répondant aux besoins des AASQA et elles ont déposé un brevet pour protéger ce développement. Des premiers contacts ont déjà été pris avec des constructeurs pour commercialiser cet appareil auprès des industriels. »

 

 

A propos du LNE

Le LNE met en œuvre son expertise en mesures et références pour apporter aux entreprises, institutions et collectivités, les solutions techniques dont elles ont besoin pour répondre à leurs enjeux de performance, compétitivité, santé, sécurité et développement durable. Avec un effectif de près de 800 personnes, dont plus des deux tiers d’ingénieurs et techniciens, ses implantations en France et à l’international, une pluridisciplinarité technique, il constitue un interlocuteur technique privilégié, indépendant et reconnu.

Il décline cette expertise par des prestations de recherche, essais et analyses, certification, formation, assistance technique qu’il met en œuvre pour 9 marchés : institutionnels et collectivités, acteurs de la santé, des produits de la construction, de l’énergie, du transport, des biens de consommation et autres industries.

 

VOIR AUSSI