Alerte à la peste porcine africaine

La peste porcine africaine [PPA] est une maladie virale hautement contagieuse affectant les porcs et les sangliers, en aucun cas l’homme. La PPA est présente depuis plusieurs années dans les pays d’Europe de l’Est. Les services du ministère de l’Agriculture alertent sur les conséquences économiques que pourraient entraîner l’arrivée de la maladie en France, notamment pour les élevages porcins mais aussi pour le secteur de la chasse.
La maladie peut se transmettre facilement d’un animal à l’autre ou par des objets ou aliments contaminés. Il n’y a ni traitement, ni vaccin. Ces derniers mois, la PPA s’est propagée plus rapidement vers l’ouest de l’Europe, malgré les mesures mises en place, touchant des pays jusque-là indemnes. La PPA est présente dans les populations de sangliers et/ou de porcs des pays suivants : Pologne, Lituanie, Lettonie, Estonie, République tchèque, Hongrie, Russie, Biélorussie, Ukraine, Moldavie, Roumanie.
Ces dernières contaminations sont vraisemblablement la conséquence d’introduction de produits contaminés (viande) par des voyageurs venant de zones infectées. En effet, le virus de la PPA est persistant dans certaines denrées alimentaires à base de produits et/ou de viande de porc contaminés, comme les charcuteries. Ces produits peuvent contaminer les porcs domestiques ou les sangliers, lorsque des personnes provenant de zones infectées reviennent avec ces produits et que ceux-ci se retrouvent ensuite à disposition des porcs ou des sangliers.
La direction départementale de la protection des populations (DDPP) de la Loire rappelle qu’il est strictement interdit :

• de ramener de la viande de porc ou de sanglier ou des produits de viande de porc ou de sanglier issus de pays ou de zones où sévit la PPA ;

• de donner à manger des déchets d’alimentation à des porcs ou sangliers ;

• d’abandonner des déchets ou des restes d’aliments dans la nature.
En plus de ces interdictions, des recommandations sont à suivre pour toute personne voyageant dans un pays infecté par la PPA :

• éviter tout contact avec des porcs dans un pays infecté par la PPA ;

• lors du retour ou de l’arrivée d’un pays infecté : pendant 48h, éviter de se rendre dans une exploitation porcine ; après ce délai, les vêtements et les chaussures doivent être soigneusement nettoyés avant d’approcher des porcs ou de sangliers.
Enfin, les touristes pratiquant la chasse doivent être particulièrement vigilants, ou veilleront à ne pas rapporter de trophées de chasse de pays dans lesquels la PPA est présente et à désinfecter leurs bottes, leur matériel de chasse et les véhicules utilisés avant le retour en France.
Il est rappelé que le fait de provoquer ou de propager involontairement une épizootie (épidémie animale) est puni d’une amende de 15 000 € et d’un emprisonnement de 2 ans (article L.228-3 du Code Rural et de la Pêche Maritime).

VOIR AUSSI