Environnement

Ambroisie: Air Rhône Alpes prévient du risque allergique

La carte est claire. On peut zoomer pour aller jusqu’à une échelle très fine, et l’échelle des risques est très lisible. Une personne allergique au pollen d’ambroisie peut pour une semaine, de vendredi à jeudi, connaitre le risque auquel elle est exposée.

Elle peut donc adapter ses activités, se protéger, se déplacer vers des zones moins exposées, voire trouver un peu de répit dans des secteurs où le risque est nul, parfois à quelques diraines de kilomètres de chez elle. Rhône-Alpes est la région de France la plus touchée par ce fléau. Les cinq départements bordant la vallée du Rhône (Drôme, Isère, Rhône, Ain et Ardèche) concentrent la quasi-totalité de la population exposée. Entre 6 et 12 % des rhônalpins sont allergiques au pollen d’ambroisie. Mais de nombreux secteurs de la région sont encore épargnés.

Le site  ambroisie d’Air Rhône-Alpes est un outil de plus pour les dizaines de milliers de personnes qui souffrent de cette redoutable allergie. La  plateforme web conçue par Air Rhône-Alpes met à disposition une prévision hebdomadaire du risque lié aux pollens d’ambroisie. Elle informe les personnes allergiques au cours de la saison pollinique pour les aider à adapter leur comportement et leur traitement. La plate-forme s’adapte aux tablettes et smartphone.

Actualisation chaque vendredi

La prévision hebdomadaire du risque allergique d’ambroisie est présentée sous la forme d’une carte couvrant l’ensemble de Rhône-Alpes. L’initiative fait ressortir le besoin d’un tel outil dans des régions qui en sont dépourvues. Il faut souhaiter que le travail d’Air Rhône-Alpes soit répliqué à moindres frais dans d’autres régions.

La prévision basée sur un modèle numérique développé par Air Rhône-Alpes est actualisée tous les vendredis. Le travail est mené en étroite collaboration avec le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA), expert de l’allergie et de la prévision à court terme.


Le bulletin de Réseau National de Surveillance Aérobiologique accessible

Le bulletin hebdomadaire du RNSA disponible sur la plateforme précise le niveau de risque pour les principales villes de Rhône-Alpes et fournit un commentaire sur la situation à venir. L’échelle définie par le RNSA comporte 6 niveaux. A partir du niveau 3 (en jaune sur la carte), toutes les personnes allergiques présentent des symptômes.
Les travaux de modélisation sont financés par la région Rhône-Alpes et l’Agence Régionale de Santé (ARS).
L’ambroisie, une plante très présente en Rhône-Alpes et dangereuse pour la santé Quelques grains de pollens suffisent à faire apparaître des symptômes chez les sujets sensibles (rhinites, conjonctivites, trachéites et asthme)  Selon l’ARS, les coûts de santé pour la région Rhône- Alpes sont estimés entre 11 et 16 millions d’euros pour l’année 2012.

Air Rhône-Alpes est l’organisme agréé par le Ministère de l’Ecologie pour la surveillance et l’information sur la qualité de l’air. www.air-rhonealpes.fr

VOIR AUSSI