Économie durable

Pollutec : toutes les solutions existent pour la transition écologique

La vingt-neuvième édition de Pollutec a ouvert ses portes pour quatre jours à Lyon-Eurexpo. Premier salon mondial des technologies de l’environnent, le salon montre que les solutions pour la transition écologique existent. Il faut les mettre en place largement et vite.

©B.Mortgat

Après une édition 2020 numérique organisée en pleine pandémie, Pollutec a retrouvé ses couleurs avec l’inauguration le 12 octobre à Lyon de la 29e édition. Alexis Gérard, directeur du salon, Arnaud Leroy, président de l’Ademe (Agence de la Transition écologique) ont guidé à travers les halls Stéphanie Pernod, première vice-présidente de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Frédéric Bonnichon vice-président à l’Environnement et à l’Ecologie Positive, et Emeline Baume, première vice-présidente de la Métropole de Lyon.

Pollutec suit l’agenda environnemental mondial, dominé par l’urgence climatique.  Des thématiques nouvelles se développent : la décarbonation, en particulier de l’industrie, la biodiversité et sa restauration, la limitation de l’artificialisation des sols, la gestion des biodéchets, l’économie circulaire. Pour tous ces thèmes, des entreprises, des organisations professionnelles sont présentes. Pollutec propose 450 conférences, toutes accessibles gratuitement en ligne sur le site Pollutec.com.

Pollutec a retrouvé une partie de l’effectif des exposants, 2000 contre 2200 pour la dernière édition physique en 2018.  Les régions françaises sont présentes en force, comme les pays étrangers, majoritairement européens. Le pavillon d’Auvergne-Rhône-Alpes est vaste : le choix a été fait pour des raisons d’économies de regrouper dans un seul espace la Région, mais aussi les filières professionnelles, les clusters et pôles de compétitivité (Axelera, Tenerrdis, Indura) ainsi qu’une vingtaine de jeunes pousses et organismes innovants.

Le salon accueille comme invité d’honneur la Tunisie, avec des représentations officielles mais aussi la présence d’entreprises. Un forum “Afrique” est aussi actif. Il a bénéficié de la visite des membres de l’Association internationale des Régions francophones, en assemblée à Lyon.

 

 

VOIR AUSSI