Anciens abattoirs de Corbas : un projet de recyclage pertinent

La société de transport routier Centre Express Limousin, porte un projet original de recyclage d’un bâtiment industriel de grandes dimensions. Elle projette la transformation de la halle des anciens abattoirs dans la zone d’activité de Corbas en site de stockage pour ses activités en plein essor. L’économie circulaire passe aussi par le réemploi optimisé de locaux.

La halle Tony Garnier, qui abritait à l’origine la grande halle des abattoirs de Lyon Gerland, est devenue une salle de spectacle. Le projet n’est pas de la même ampleur évidemment, mais la grande halle des abattoirs de Cibevial sur la zone agro-alimentaire de Corbas, pourrait trouver, grâce à Centre Express Limousin, un nouvel usage en étant transformée en vaste entrepôt logistique.

La société de transport d’animaux vivants créée par Gérard Hugon, à la tête de laquelle se trouvent aujourd’hui ses deux fils, s’est implantée en 1987 à Corbas. La crise de la vache folle et la diminution de la consommation de viande ont entraîné la fermeture du site. L’entreprise a fait évoluer son activité vers le transport de marchandises et la logistique sur mesure. Implantée à Limoges, Montmarault (Allier) et Corbas, CEL emploie 150 salariés, dont 80 sur la plate-forme lyonnaise.

L’entreprise optimise son fonctionnement sur la route en réduisant le nombre kilomètres parcourus à vide, en réduisant son empreinte environnementale. Elle fait rouler des véhicules à la norme Euro 6, mène des actions RSE, a signé une charte CO2 et recourt à des carburants alternatifs. Elle a même un projet d’installation de station de gaz naturel pour véhicules sur son site de Montmarault.

10 000 mètres carrés à transformer

L’ancien bâtiment de Cibevial s’étend sur 10 000 mètres carrés. La charpente en béton est en parfait état. L’opération envisagée par CEL, présente plusieurs avantages. L’entreprise a besoin de toutes les surfaces disponibles et aucun élément important ne devrait être modifié. L’opération ne produira pas de déchets, et sera économique sur le plan énergétique pour les travaux comme pour les transports.

Elle permettra des gains de fonctionnement : la société pourra fusionner les deux sites qu’elle exploite sur la plate-forme de Corbas, réduisant le nombre de kilomètres parcourus. Les gains de productivité réalisés grâce à la nouvelle implantation,permettront d’investir davantage dans des actions positives pour l’environnement. CEL envisage cette année l’acquisition de trois tracteurs roulant au GNV.  L’entreprise poursuivra ses actions sur le plan énergétique en optimisant ses tournées afin de réduire de 400 000 le nombre de kilomètres parcourus dans les trois prochaines années à activité constante.  La société prévoit de créer des emplois, non seulement de salariés opérationnels, mais aussi dans des fonctions support en recrutant par exemple un formateur dédié à l’éco-conduite.

 

VOIR AUSSI