Environnement

Université d’été de l’Environnement de l’APPEL: des rencontres pour éco-entreprendre

« Eco-Entreprendre pour un autre développement », tel est le thème de la quatrième université d’été de l’APPEL, le Réseau des Eco-Entreprises qui réunit des éco-entreprises de la région lyonnaise, mais commence à réunir aussi des éco-entreprises de toute la région Rhône-Alpes. Jean-Michel MONDOT, écrit dans l’éditorial de présentation de l’Université, qu’il ” existe une manière d’entreprendre plus respectueuse de l’environnement, plus innovante et efficace financièrement, à la recherche de meilleurs équilibres». Pour le président de l’APPEL, nous vivons une phase de transition cette phase de transition terminée, les comportements respectueux de l’environnement deviendront la norme.


C’est bien une économie rentable et durable que l’Université d’été entend contribuer à définir. L’Université, présidée par Sophie KOWAL, par ailleurs déléguée régionale de l’INERIS, propose sur deux jours quatre thématiques : éco-manager ; éco-produire ; éco-construire et éco-aménager. Les thématiques comportent elles-mêmes cinq ateliers successifs, qui se dérouleront au cours de cinq sessions.


La thématique éco-manager abordera ainsi la question du développement durable et de la responsabilité sociétale, puis les politiques d’achats, les stratégies environnementales, l’éco-management des chantiers et enfin l’éco-attitude et la communication.


En tout l’Université propose donc vingt modules sur des thèmes précis. Chaque module se présentera sous forme d’une table ronde à laquelle participeront des représentants d’entreprises, de collectivités, d’universités, de bureaux études, d’associations. L’angle resserré des thèmes permettra des témoignages concrets, des échanges sur des réalités palpables. Une majorité d’intervenants annoncés viendront de Rhône-Alpes, mais des témoins viendront de l’Ecole Polytechniques Fédérale de Lausanne, du Nord.


Le programme de l’Université comprend plusieurs séances plénières. La première séance plénière, sous forme de table ronde, cherchera à voir, deux ans après le Grenelle de l’Environnement, comment il est possible de passer de la « concertation à la mise en œuvre ». a séance plénière de clôture a pour titre l’interrogation : « la croissance verte, avenir ou illusion ?” Il s’agira de voir comment la croissance verte aujourd’hui impulsée par des incitations publiques, pourra se poursuivre avec le reflux d’aides publiques. La question est bien de savoir si dans un contexte de plus en plus contraint sur le plan environnemental, la croissance verte est capable de l’auto-entretenir.


Une conférence aura pour thème la probématiques environnementale en Inde.


michel.deprost@enviscope.com



L’Université se déroulera à l’Espace Tête d’Or, à Villeurbanne, 103 boulevard du 11 novembre.


Pour se rendre à l’Espace Tête d’or par les transports en commun : http://www.tcl.fr/index.asp?page=plan_reseau


Ligne C1 depuis la Part-Dieu, arrêt au Terminus Palais des Congrès Cité Internationale, ou ligne 4, même arrêt. L’Espace Tête d’Or est à moins de dix minutes à pied.


– Tramway T1 depuis la Part Dieu, direction Feyssine, arrêt Tonkin, puis 10 minutes de marche


Bus 59 et 70, depuis la Part-Dieu, arrêt centre commercial des Samouraïs,puis 3 minutes de marche.


Pour s’informer sur l’Université d’Eté de l’Environnement, et pour s’y inscrire, aller sur le site : www.eco-entreprises-appel.com

VOIR AUSSI