Énergie

AREVA : l’EPR finlandais représente la moitié des 2 milliards de pertes

AREVA affiche une perte de 2 milliards pour 2015, après cession d’activités et provisions pour l’EPR finlandais. Le carnet de commandes est important mais le contexte énergétique le rend incertain.

AREVA a rendu publics ses résultats 2015 qui affichent une perte de 2 milliards d’euros due pour moitié à un complément de provisions sur le marché du réacteur finlandais OL3 et pour moitié aux provisions pour restructurations et aux pertes de valeurs liées aux conditions de marché.

Au 31 décembre 2015, le projet de construction de l’EPR Olkiluoto 3 en Finlande a été détouré d’AREVA NP mais reste intégré dans le périmètre des activités poursuivies, conformément aux termes des discussions en cours avec EDF.

Plusieurs activités ont été ” cédées, abandonnées ou destinées à être cédées » au 31 décembre  2015 : AREVA NP (hors projet OL3) ; mesures Nucléaires ; propulsion et Réacteurs de recherche ; énergie solaire. Pour l’éolien  les résultats de la co-entreprise avec l’espagnol Gamesa,  ADWEN sont comptabilisés par mise en équivalence depuis le 9 mars 2015.

L’exercice 2016 est financé et l’augmentation de capital  lancée dans les prochains mois doit permettre de redonner un profil positif au groupe. Mais le carnet de commandes et les prises de commandes dépendent d’un contexte énergétique incertain.

Un carnet de commandes incertain

Au 31 décembre 2015, le carnet de commandes du groupe s’élève à près de 29 milliards d’euros (sept années de chiffre d’affaires) contre 32,1 milliards au 31 décembre 2014. Les prises de commandes sont en retrait sensible à 2,5 milliards d’euros en 2015 contre 6,7 milliards d’euros en 2014, qui avait bénéficié de l’entrée en carnet de l’accord traitement-recyclage avec EDF.
Le carnet de commandes des Mines s’élève à 9 115 millions d’euros au 31 décembre 2015. Dans un contexte de marché de l’uranium incertain, les prises de commandes 2015 s’élèvent à 582 millions d’euros.
Le carnet de commandes de l’Amont du cycle du combustible s’établit à 10 341 millions d’euros au 31 décembre 2015, en baisse de – 2 155 millions d’euros à fin 2014. Malgré un montant significatif de prises de commandes sur l’année, pour 604 millions d’euros, le carnet a fait l’objet de corrections sur les quantités à enlever par les clients, en conséquence de la baisse des indicateurs de marché.
Le carnet de commandes de l’Aval s’établit à 9 157 millions d’euros au 31 décembre 2015. Le montant des prises de commandes en 2015 s’établit à 1 227 millions d’euros.

michel.deprost@enviscope.com

VOIR AUSSI