Risques sanitaires

Au dessus de 65 degrés le café, le thé et les boissons très chaudes peuvent être cancérogènes

Au dessus de 65 degrés le café, le thé et les boissons très chaudes peuvent être cancérogènes

Un groupe international de travail de 23 chercheurs réunis par l’Agence Internationale de recherche sur le Cancer (IARC)  à Lyon a évalué la carcinogénicité de la consommation de café, de maté, et de boissons très chaudes. Au dessus de 65 degrés, la consommation régulière de boissons peut entrainer à la longue un cancer de l’oesophage.Un résumé des estimations finales est publié de mardi par la revue  The Lancet Oncology, et les informations détaillées seront publiées dans le volume 116 de Monographies de l’Agence.

 

Pour les scientifiques, les comportements des individus, notamment les comportements alimentaires sont à mettre dans les facteurs environnementaux, par rapport aux facteurs  génétiques en matière de cancer. Les comportements individuels sont en effet fortement influencés par l’environnement social : consommation de tabac, habitudes alimentaires, sédentarité.

La consommation de boissons très chaudes, comme le café, fait partie de ces comportements sociaux et culturels.

. Les experts n’ont pas trouvé de conclusion quant à l’effet cancérogène de la consommation du café en lui-même. Ils n’ont pas trouvé d’effet sur la consommation de maté à des températures qui ne sont pas élevées. Les experts réunis par l’IARCont établi que la consommation de boissons très chaudes est susceptible d’être une cause de cancer de l’œsophage.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !

VOIR AUSSI