Construction et aménagement

Au salon du bois à Grenoble, des réponses aux nouvelles exigences énergétiques

Michael Poirot est co-gérant de l’entreprise qui porte son nom. Il l’a créée en 1997 à La Bresse, dans les Vosges, avec ses frères James et Yan. Avec ses 8 M€ de CA et ses 75 personnes, elle est dans le top 5 des constructeurs français de maisons et chalets en bois. Pour lui les perspectives sur le marché paraissent très bonnes. « Nous espérons une croissance de 30 à 40% dans les années qui viennent. Mais pour l’instant nous attendons d’y voir plus clair », ajoute-t-il faisant référence à la situation économique générale.

D’après l’étude 2012  de l’Observatoire économique de France Bois Forêt, le bois représente plus de 11% des maisons individuelles (en secteur diffus) et près de 20% des agrandissements, le tout avec des bois en majorité certifiés (77%) et pour un peu plus de la moitié provenant des forêts françaises. Sur les 2 Md€ de chiffre d’affaires national, Rhône-Alpes arrive avec 294 M€, en 3e position après le Grand Est et le Grand Ouest.

Des contraintes réglementaires favorables au bois

De fait le bois a le vent en poupe. La RT2012 a soufflé pour lui des exigences accrues1 en matière d’efficacité énergétique du bâti (Bbio), une consommation énergétique (Cep) divisée par 3 par rapport à la RT2005 et des exigences pour la température intérieure l’été. Et ces nouvelles contraintes sont applicables au particulier depuis le 1er janvier 2013. « Nous avions anticipé et nous faisons pour chaque projet une première estimation Bbio, avant même le dépôt de permis de construire » explique Michael Poirot.

Maisons durables et chantiers écologiques

Dans le domaine du développement durable le bois est avantagé : jusqu’à 12 fois plus isolant que le béton, réduisant les ponts thermiques, plus léger et donc moins onéreux à mettre en œuvre (transport, rapidité de montage,…), il permet des chantiers plus écologiques, dont les déchets sont recyclables, avec une consommation d’eau moindre et au final une plus faible dépense en énergie grise.

L’ensemble de ces qualités et les offres des constructeurs sont à découvrir sur le salon, qui ouvre ses portes à Alpexpo ce jeudi 11 avril. Ici les info-pratiques.

antoine.reboul@enviscope.com

1 Dans la RT2012, un bâtiment neuf doit respecter 3 exigences :

Bbiomax : besoin bioclimatique, exigence d’efficacité énergétique minimale du bâti,

Cepmax : Exigence de consommation maximale d’énergie primaire, 50 kWhEP/m2.an en moyenne,

Tic : Exigence de confort d’été

POUR EN SAVOIR PLUS

http://www.salondubois.com/

http://www.poirot-construction.fr/

http://www.franceboisforet.fr/

VOIR AUSSI