Carburants

Autocars : Transdev expérimente le GNV entre Givors et Lyon

Transdev a mis en service le 2 décembre un autocar Iveco roulant au Gaz Naturel pour Véhicules entre Givors et Lyon Perrache, exploité pour le Sytral. Le transporteur poursuit ses expérimentations avec les énergies peu ou pas carbonées.

Le car Iveco Crossway Natural Power en service entre Givors et Lyon accueille une moyenne de 755 voyageurs/jour, et parcourt quotidiennement une distance de 240 km .©Transdev

Les véhicules GNV (Gaz Naturel pour Véhicules) sont reconnus comme véhicules propres, aussi bien au niveau des directives européennes, qu’au niveau des exigences françaises, pour le renouvellement de flottes ou pour accéder aux zones à faibles émissions (ZFE) en bénéficiant de la vignette Crit’Air 1.

Le véhicule Iveco Crossway Natural Power mis à disposition par Iveco Bus est un autocar de 13 mètres de long proposant 59 places assises. Le modèle offre une excellente accessibilité aux passagers montant ou descendant. Installés sur le toit, les quatre réservoirs de gaz naturel assurent jusqu’à 600 km d’autonomie. Le car Iveco Crossway Natural Power en service entre Givors et Lyon accueille une moyenne de 755 voyageurs/jour, et opère quotidiennement des aller-retour sur la ligne pour une distance de 240 km parcourus.

Réduction des émissions d’oxydes d’azote et de particules fines

Alors que le secteur des transports est le premier émetteur de gaz à effet de serre, le GNV permet d’accompagner le début de la transition énergétique. Outre sa contribution à une meilleure qualité de l’air, il apporte jusqu’à 50 % de réduction des émissions d’oxyde d’azote (NOx) et 95 % des émissions de particules fines par rapport à la nouvelle norme Euro VI. Le GNV réduit aussi les nuisances sonores, les moteurs gaz étant deux fois moins bruyants que les moteurs diesel.

« L’utilisation de gaz naturel véhicule (GNV), ou de BioGNV, permet de réduire considérablement les émissions polluantes dans les zones périurbaines et les centres urbains. Avec le GNV, les émissions de particules nocives par les gaz d’échappement sont négligeables par rapport au diesel. De plus, les nuisances sonores sont réduites de façon significative », commente Bernard Nuer, Directeur de Transdev Auvergne-Rhône- Alpes.

Sylvain Feret, Directeur Parc et Maintenance Transdev Auvergne-Rhône-Alpes, ajoute « malgré un prix d’achat véhicule et des coûts de maintenance plus élevés, le gaz présente l’avantage d’être beaucoup moins cher que le gasoil. Les coûts s’équilibrent ainsi à terme. En revanche, il existe un net avantage pour le gaz en matière d’émissions dans l’atmosphère. Cette mise en service s’inscrit dans la démarche du groupe, fortement investi en matière de transition énergétique ».

 

 

VOIR AUSSI