Mobilité

Automotive Techdays: la voiture du futur sera plus verte

Jean-Jack Queyranne, Eric Poyeton et Jean-Louis Gagnaire: l'innovation  permet aux entreprises de Rhône-Alpes de proposer des solutions pour la voiture de demain ( Enviscope)
Jean-Jack Queyranne, Eric Poyeton et Jean-Louis Gagnaire: l’innovation permet aux entreprises de Rhône-Alpes de proposer des solutions pour la voiture de demain ( Enviscope)

Des innovations pour rendre la voiture de demain, plus légère, plus électrique, plus économe en énergie: c’est ce que proposent des entreprises de Rhône-Alpes à des constructeurs et équipementiers pendant l’Automotive Techdays” organisé par Rhône-Alpes Automobile Cluster , qui s’est déroulé ce vendredi à la Région Rhône-Alpes.

De nouveaux systèmes de démarreurs, des moteurs roues qui permettent de se passer de moteur central,  des roues à récupération d’énergie, des capteurs de suie intelligents pour mesurer la pollution,  des sièges qui s’adaptent à l’évolution de la route: les innovations pour la voiture de monsieur tout le monde demain, sont innombrables. Elles sont autant de petits pas dans la même direction: des voitures plus légères, moins gourmandes en énergie, plus confortables, plus sûres,  plus recyclables.

Cinquante projets de ce genre ont été présentés ce vendredi lors d’Automotive Techdays, une journée de rencontres entre des entreprises basées en Rhône-Alpes et des clients potentiels français et étrangers. ” Nous avions il y a deux ans, 40 projets, nous en avons 50. Nous avions trente visiteurs importants, dont 60% de français, nos en avons 40, dont 15% de français seulement” explique Eric Poyeton, président de Rhône-Alpes Automotive Cluster (RAC)  un cluster qui réunit des entreprises du secteur de l’automobile autour de l’innovation.

Le principe de la  journée est simple: les entreprises  montrent des innovations qu’elles peuvent développer, les clients très motivés, peuvent parler en détail. On n’est pas dans un salon lourd à organiser, lourd à gérer, onéreux.

Automotive Techdays n’est pas une foire où l’offre déborde. Les projets sont sélectionnés, en fonction de besoins de fonds des constructeurs. Des projets concernent l’électrification, car sans parler de l’électrification des moteurs, l’électricité est appelée à jouer un rôle de plus importants dans le fonctionnement des voiture. Ce sera évidemment le cas avec les voitures autonomes ou intelligentes.

L’électrification permettra d’alléger les voitures, donc de gagner du poids, si on règle le problème du poids des batteries dans un véhicule électrique. Le deuxième axe de recherche est l’allègement: chaque kilo gagné avec un écrou moins lourd, une pièce plastique au lieu d’une pièce en métal, c’est autant d’énergie économisée. Troisième thème, les innovations en matière de chaine d’approvisionnement: des peintures appliquées différemment, de l’informatique pour mieux gérer les chaines de montage, etc.

Les innovations pour le véhicule de demain sont nombreuses. Jean-Jack Queyranne, et Jean-Louis Gagnaire, vice président de la Région en charge de l’économie et de l’innovation ont pu s’en rendre compte.

Automotive Days se déroule une année sur deux en Rhône-Alpes, une année sur deux en dehors de la région, après  le Bade Wurtemberg, en 2013, la journée  aura lieu en 2015 en région toulousaine, pour aller à la rencontre du secteur de l’aéronautique. La voiture et l’avion de demain pourront partager quelques composants.

michel.deprost@enviscope.com

 

VOIR AUSSI