Éolien

Auvergne-Rhône-Alpes : La transition électrique très loin des objectifs

Auvergne-Rhône-Alpes : La transition électrique très loin des objectifs

En 2015, les territoires d’Auvergne Rhône-Alpes ont continué à produire davantage d’électricité. Mais l’éolien, le solaire et les bio-énergies restent loin des objectifs du Grenelle et des Schémas Régionaux Climat Air Energie.

D’année en année, la production électrique s’étend sur les territoires d’Auvergne Rhône-Alpes au rythme où la puissance installée en énergies renouvelables augmente. Mais le paysage évolue lentement comme le montre les données de 2015 présentée par Frédéric Dohet, délégué régional Auvergne Rhône-Alpes, ce mardi au club de la Presse de Lyon.

Mais le parc électrique régional est encore majoritairement nucléaire, avec 13 570 MW, soient  21 % du parc national. C’est le parc le plus disponible, avec une disponibilité de plus de 90 % sur l’année (1). Le thermique fossile a reculé pour ne peser que 1100 MW dans quelques centrales concentrées en région lyonnaise.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !

VOIR AUSSI