Auvergne-Rhône-Alpes

Auvergne-Rhône-Alpes : plan de vol pour un campus régional aéronautique

Auvergne-Rhône-Alpes lance un campus régional pour des formations attendues par les 550 entreprises de la filière aéronautique.

Le secteur aérien a besoin de recruter, notamment pour assurer sa transition énergétique. ©B.Mortgat

Le secteur aérien se développe fortement. Il est confronté comme d’autres filières du transport, premier secteur émetteur de gaz à effet de serre, à une transition énergétique dont la pression va s’accroître. C’est toute la filière qui devra réduire son impact environnemental.

Le secteur de la construction aéronautique est très présent en Auvergne-Rhône-Alpes. La filière comprend dans la Région, cela a été rappelé lors de la session plénière du Conseil régional, 550 entreprises, dont 350 sont spécialisées, qui emploient directement 30 000 personnes pour un chiffre d’affaires de 2,3 milliards d’euros.

Un marché de l’emploi sous tension

La région a voté la mise en place d’un plan aéronautique régional de 140 millions d’euros qui pourrait aider 650 entreprises en tout à travailler sur ce marché. Mais actuellement, le marché de l’emploi pour ce secteur est sous tension. Les entreprises ont besoin de recruter et les besoins estimés sont de 1500 emplois par an pour des postes à 97 % en Contrat à Durée Déterminée. Mais, rappelle la Région, « un projet de recrutements sur deux est jugé difficile par les entreprises en raison de la pénurie de candidats, mais aussi en raison du manque d’adéquation entre les compétences acquises en formation initiale et les besoins techniques très précis des entreprises. »

La Région a mené un concertation avec les entreprises, dont de grand donneurs d’ordres comme Hexcel (matériaux) Dassault Aviation (conception), Thales Group, Safran, le Cluster Aerospace Auvergne-Rhône-Alpes et avec les branches industrielles les plus proches comme la métallurgie, la plasturgie, le textile. La région a réalisé un état des 700 formations industrielles potentiellement utiles au secteur de l’aéronautique.

L’initiative régionale aboutira à la mise en place d’un campus régional aéronautique sans murs, ou du moins réparti sur plusieurs sites. Son siège devrait être installé sur la base aérienne d’Ambérieu-en Bugey (Ain) mais il aura d’autres implantations, notamment sur le campus aéronautique de Clermont-Ferrand basé à Aulnat.

VOIR AUSSI