Auvergne-Rhône-Alpes

Auvergne-Rhône-Alpes : stratégie bas carbone renforcée

Le Conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes confirme dans ses orientations budgétaires pour 2021 sa stratégie bas carbone pour atteindre la neutralité en 2050.

En raison des consignes sanitaires, la séance plénière des 15 et 16 octobre du Conseil régional s’est déroulée en visioconférence. ©Région AuRA

Lors de la séance plénière des 15 et 16 octobre, le Conseil régional a débattu de nouvelles orientations budgétaires en matière d’énergie. Celles-ci devraient permettre notamment de lancer de nouveaux contrats de performance énergétique (CPE) dans les lycées, visant à atteindre l’objectif d’une réduction globale de 30 % de la consommation d’énergie du parc lycéen en 2030.

L’hydrogène à l’honneur

En 2021, l’accent sera mis sur plusieurs axes. Le déploiement de la stratégie hydrogène sera poursuivi avec une priorité sur la poursuite du projet Zéro Emission Valley (ZEV) lancé par la région sur la base des recherches et développements capitalisés sur la filière hydrogène depuis 15 ans. Un réseau de 20 stations de recharge et une flotte de 1200 véhicules légers seront déployés d’ici 2023. Le premier déploiement de la mobilité lourde dans le cadre de ZEV II portera sur 25 bennes à ordures ménagères (mais il concernera aussi des dameuses, bus…) et sur les électrolyseurs centralisés pour la production d’hydrogène vert à un coût compétitif.

La région expérimentera également trois rames de train hydrogène. Elle a fait le choix d’une flotte de 11 bus à haut niveau de service hydrogène sur la future ligne Lyon-Trévoux. La Recherche & Développement pour le car hydrogène sera encouragée. Un Campus hydrogène sera créé avec la coopération de deux Campus des métiers et des qualifications Énergie, Mobilité et Symbio Academy.

Des actions seront financées dans le cadre des contrats qualité de l’air sur neuf territoires à enjeux : Grenoble, Lyon, Saint-Etienne, Clermont-Ferrand, Valence, Chambéry, Annecy, Vallée de l’Arve et Grand Genève, soit 36 millions d’euros d’aides.

L’accent sera par ailleurs également mis sur la croissance des projets liés à la thématique «Fleuves et itinéraires» autour des voies vertes.

Important volet ferroviaire

Un important volet sera consacré aux transports ferroviaires, avec le développement du nœud ferroviaire lyonnais : 130 millions d’euros seront investis dans le plan de modernisation actuel (avec notamment la réalisation de la voie L à Lyon Part-Dieu). Le réaménagement du carrefour ferroviaire de Saint-André-le-Gaz (Isère), situé au croisement des voies ferrées du sillon alpin sud (Valence – Grenoble) et des lignes Lyon – Chambéry et Lyon – Grenoble, sera poursuivi.

La Région continuera également en 2021 son effort pour financer la régénération d’environ 830 kilomètres de petites lignes ferroviaires. En 2021, les lignes suivantes seront rénovées : Montluçon – Commentry, Clermont-Ferrand – Thiers, Aurillac – Brive, Aurillac – Figeac, Brioude – Langogne (Ligne des Cévennes) et Livron – Aspres.

Enfin, trois lignes ferroviaires, dites « capillaires fret », seront remises en état entre Albertville et Ugine (Savoie), Volvic – Le Mont Dore (Puy-de-Dôme) et Ambérieu – Lagnieu (Ain).

 

 

VOIR AUSSI