Environnement

Avenir Dombes Saône, territoire rural et urbain aux portes de Lyon.

Une étude de l’INSEE Rhône-Alpes indique que le territoire Avenir Dombes Saône est à moitié rural et à moitié urbain. Situé aux portes de Lyon, l’agriculture et l’industrie tiennent une place importante dans l’emploi local.

Situé aux portes de Lyon, autour de Villars-les-Dombes, le territoire Avenir Dombes Saône compte 63 communes, toutes situées dans l’Ain. Medhy Martin, auteur de l’étude sur le territoire pour l’INSEE Rhône-Alpes indique que « le long de la Saône, le territoire est très urbanisé, tandis qu’au-delà de la vallée de la Saône, il est plus rural ».

Le territoire tire partie de cette dualité pour afficher un important dynamisme. Ainsi, en 2011, le territoire compte 83 000 habitants. La population a doublé en 30 ans. L’apport migratoire est la principale cause de cette augmentation.

Le train, important mode de transport pour se rendre à Lyon

Ce sont 38 500 actifs qui  résident sur le territoire qui propose seulement  près de 22 500 emplois. Par conséquent, 25 000 personnes travaillent hors du territoire, tandis que 9 000 viennent y travailler. Les déplacements sont les suivants : 4 200 des sortants vont travailler à Lyon, 2 900 à Villefranche, et près de 900 à Villeurbanne.

Les déplacements domicile-travail des résidents s’effectuent à  83% en voiture, contre 5,8% en transports en commun. Toutefois, Medhy Martin précise que « la grande majorité de ceux qui vont travailler dans la ville de Lyon se déplacent en train ».

L’agriculture, plus présente que dans les autres territoires périurbains

Si l’agriculture ne représente que 5,4% de l’emploi du territoire sa présence est plus forte que dans les autres territoires périurbains de Rhône-Alpes. L’emploi industriel est également important, car il représente 21,6% de l’emploi total. Entre 2006 et 2011, il s’est maintenu, alors qu’il chûte de 13,6% dans le reste des territoires périurbains de la région. La construction regroupe 10,7% de l’emploi, contre 62,3% pour le secteur tertiaire. Les richesses naturelles et patrimoniales du territoire encourage le tourisme. Cependant, il ne génère pas forcément de nuités, car c’est essentiellement un tourisme d’excursion.

jean-baptiste.jacquet@enviscope.com

VOIR AUSSI