Auto réhabilitation accompagnée : une diversification du marché pour entretenir le patrimoine


L'auto rénovation accompagnée ( ARA) , par des associations et des artisans permet en particulier à des  familles confrontées à des difficultés d'améliorer leur habitat, notamment sur le plan de l'énergie. L'auto rénovation accompagnée, contribue à l'amélioration du patrimoine, dans tous les quartiers et ouvre le marché de personnes difficilement solvables aux entreprises.

Cet habitant d'Oullins, qui a témoigné vendredi lors des premières rencontres  (1) du Réseau Pluriel d'Accompagnement à l'auto réhabilitation (REPAAR) l'a bien expliqué. Son logement dans un quartier d'Oullins devenait insalubre et la vie était de plus en plus difficile pour ses enfants et lui. Pour cet autre témoin habitant en région parisienne, l'aménagement et l'extension de la maison familiale pour son épouse en situation de handicap, était hors de portée financière.  Et pour cette mère de famille venue d'un village de la Manche, la perte de son emploi rendait impossible la remise en état de sa maison.

Ces trois personnes, comme un couple habitants Rouen sans difficultés financières, n'auraient pu faire évoluer leur environnement et entreprendre des travaux d'envergure sans l'auto-rénovation accompagnée.  Un accompagnement qui a fait bien plus que mettre à niveau des logements. Il a ressuscité une maison, métamorphosé des logements et fait revivre des familles où le bonheur quotidien et la fierté sont revenus.

Le principe de l'auto réhabilitation accompagnée est simple. Des personnes exprimant le besoin de faire évoluer leur cadre de vie, sans en avoir les moyens, font appel à des associations spécialisées dans l'accompagnement. C’est le cas l'Association nationale des Compagnons Bâtisseurs, cheville ouvrière de ces premières rencontres nationales. Les associations aient à monter des dossiers d'aides financières, aide à planifier les travaux, accompagnent. C'est le rôle de l'association Oïkos, basée en région lyonnaise a rappelé Sabine Freytag, architecte de profession, co présidente de l'association créée il y a plus de in ans.

Elles mettent en relations avec des artisans et des entreprises du bâtiment. L'attitude des entreprises du secteur du bâtiment vis à vis de l'auto rénovation accompagnée est plutôt,  réservée, voir hostile au niveau de la Fédération nationale du Bâtiment et de la Capeb. L'auto réhabilitation peut poser en effet divers problèmes si elle n'est pas rigoureusement encadrée: problème de qualité, de travail dissimulé, concurrence déloyale, captation de marchés.

Mais en régions, sur le terrain, l'auto-réhabilitation accompagnée est perçue de manière plus pragmatique et plus ouverte par de nombreux artisans, explique Hervé Thibaud, de l'Association Nationale des Compagnons Bâtisseurs, à Lyon. De nombreux artisans sont sensibles aux réalités sociales. Ils sont désireux de transmettre leur savoir faire, de valoriser leur compétentes L’auto réhabilitation permet aussi d’ouvrir des marchés non solvables, de forme des consommateurs plus respectueux des qualités des professionnels. Bref, l’auto-réhabilitation accompagnée qui ne représente qu’un pour, cent du marché ne pénalise pas ce dernier, elle l’ouvre au contraire.

  1. Michel Deprost a animé cette première journée de rencontres dans le cadre d'une prestation pour le Compagnons Batisseurs




Si vous avez apprécié cet article, s'il vous plait, prenez le temps de laisser un commentaire ou de souscrire au flux afin de recevoir les futurs articles directement dans votre lecteur de flux.

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)


Economie circulaire : Auvergne-Rhône-Alpes classée cinquième pour le recyclage des lampes

En 2017, avec 6,2 millions de lampes collectées et recyclées, soit 831 pour 1000 habitants, Auvergne-Rhône-Alpes se classe à la cinquième place des régions françaises, au-dessus de la moyenne nationale qui est de 759 lampes pour 1000 habitants, selon l’éco-organisme Récylum. Avec 2734 points de collecte ouverts aux particuliers, la région dispose d’un réseau dense […]


Formation : Artelia signe un partenariat avec Grenoble INP – Ense³

Le groupe Artelia concrétise via la Fondation Partenariale Grenoble INP un partenariat triannuel avec Grenoble INP – Ense³, école d’ingénieurs spécialisée dans l’énergie, l’eau et l’environnement. Ce partenariat, qui se veut pensé comme une véritable passerelle entre l’enseignement, la recherche et le monde de l’entreprise, permettra à des étudiants spécialisés dans les domaines de l’énergie, […]


Recyclage : Paprec investit 25 M€ pour trier 60 % des collectes sélectives du Grand Lyon

Le groupe Paprec, selectionné par le Grand Lyon pour trier 60 % de ses collectes sélectives, va investir 25 M€ dans la création d’un centre de tri géant de 60 000 t/an à Saint-Priest. Dans le cadre du renouvellement des délégations de service publique pour la collecte sélective des déchets du Grand Lyon, le groupe Paprec […]


Méthanisation, biomasse et solaire thermique priorités d’Auvergne Rhône-Alpes

La Région Auvergne Rhône-Alpes soutiendra dans les trois prochaines années la méthanisation, le bois énergie et le solaire thermique. Elle est prête à investir aux cotés d’autres collectivités, pour que les aménagements hydro-électriques restent liés à l’intérêt général. Auvergne Rhône-Alpes doit investir 70 millions d’euros sur trois ans dans le secteur de l’énergie, sur un […]


Biomimétisme : ce que peuvent nous apprendre les pucerons

L’étude de pucerons ennemis de nombreuses cultures permet de mieux connaître leur appareil buccal complexe, un outil qui pourrait aider à imaginer de nouveaux outils de perçage. Yvan Rahbé, directeur de recherche à l’Inra travaille au sein du laboratoire mixte Inra-Insa de Lyon, UMR5240 CNRS Insa-Lyon MAP Microbiologie, Adaptation, Pathogénie. Afin d’expliquer les mécanismes des « maladies » des végétaux […]


Le biomimétisme permet d’imaginer de nouvelles gestions de l’énergie

Christophe Menezo, enseignant chercheur à l’Université de Savoie – Mont Blanc, dans la filière énergie environnement était invité de la conférence organisée par IESF Rhône sur le biomimétisme. Auteur d’un ouvrage récent sur le sujet, il a évoqué les rapports entre des organismes vivants et les défis énergétiques actuels. Christophe Menezo, enseignant chercheur à l’Université […]


Ingénierie des territoires : Pierre Jarlier (maire de Saint-Flour) président du Cerema

Pierre Jarlier, maire de Saint-Flour, président de Saint-Flour Communauté, ancien Sénateur et vice-président de l’Association des maires de France, a été élu ce vendredi président du conseil d’administration du Cerema. Pierre Jarlier succède à Patricia Blanc, directrice générale de l’Agence de l’eau Seine-Normandie élue le 21 décembre 2017 pour assurer la présidence, après la démission […]


Le Cluster Eco-Energies incite ses adhérents à développer des offres globales

Le Cluster Eco Energies Auvergne-Rhône-Alpes dédié  à l’éco-bâtiment, fort de son expérience dans la création de groupements, élargit à tous ses adhérents une démarche qui mène les entreprises jusqu’à la conclusion de marchés. Bruno Dehan, élu président du Cluster Eco Energies lors de l’assemblée du mois de juin, entend bien faire évoluer le cluster vers […]


Enlèvement des ordures ménagères : la justice annule les taux 2016 de la Métropole de Lyon

Comme chaque année depuis 2011, à la demande de l’association de contribuables Canol, le tribunal administratif  de Lyon a prononcé l’annulation du vote des taux de Taxe d’Enlèvement des Ordures ménagères (TEOM) adopté en 2016 par les élus métropolitains. Les taux votés en 2016 par les élus ont généré un excédent de recettes par rapport […]


Chasse : un bilan flou pour le plan de la Région

Lors de la dernière assemblée plénière du Conseil régional, l’exécutif a présenté un bilan du plan chasse, un bilan un peu flou. En septembre 2016, Auvergne-Rhône-Alpes a signé avec les fédérations de chasseurs une convention  de trois ans avec quatre objectifs : préservation de la biodiversité, communication et partage de l’espace, Plan chasse, équipements cynégétiques. […]


Pollutec 2018 : Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises invite dix entreprises

Auvergne-Rhône-Alpes entreprises souhaite inviter dix entreprises régionales sur son stand pour exposer leur projet innovant dans quatre domaines spécifiques : ville durable, industrie durable et du futur, agriculture, hôpital et développement durable. Dans le cadre du Salon Pollutec qui se déroulera du 27 novembre au 30 novembre prochain à Lyon, Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises sera présente avec un […]


Economie circulaire : Techtera et le Club Recit lancent un recensement du gisement de déchets industriels textiles

Identifier les gisements à traiter pour en permettre la massification et rendre un processus de recyclage ou de valorisation viable, telles sont les étapes nécessaires à la constitution d’une filière de valorisation des déchets textiles, objectif du Club Recit. Depuis sa création début 2017, le club Recit (Recyclage et Economie Circulaire dans l’Industrie Textile) du pôle de […]


Vallée de la Chimie : Plus de 300 millions d’euros d’investissements annoncés

Aux 300 millions d’euros déjà investis par les acteurs publics et privés de 2012 à 2016 viendront s’ajouter 300 millions d’euros supplémentaires sur les 4 prochaines années, annonce la Métropole de Lyon. Projet majeur au centre de la politique de développement économique et d’aménagement portée par la Métropole de Lyon, la Vallée de la Chimie […]


Une piste de luge quatre saisons aux Sept Laux-Pleynet

En Belledonne, la station de montagne des Sept-Laux-Pleynet, a inauguré une piste de luge toutes saisons réalisée par la société Caratelli, filiale de Serfim. L’équipement permet de maintenir une attractivité en s’adaptant aux effets du changement climatique. L’opération réalisée par la société Caratelli (groupe Serfim) a été cofinancée par la Communauté de communes Le Grésivaudan […]


Vallée du Plastique : Triveo conjugue insertion et recyclage

Depuis 2014, la société Trivéo créée par quatre collecteurs de plastiques, a recyclé plus de 2000 tonnes de déchets plastiques complexes. La société est spécialisée dans le traitement de plastiques contenant des éléments métallique. Elle permet d’employer chaque année 25 personnes dans le cadre d’une démarche d’insertion.