Énergie

Bois: Air Rhône-Alpes et l’ADEME lancent une campagne pour un chauffage de qualité

Lorsque le chauffage au bois est utilisé dans de mauvaises conditions ( bois de mauvaise qualité, souillé, mal séché) ou avec des appareils peu performants (foyers ouverts, appareils vétustes), il peut fortement contribuer à la pollution de l’air en Rhône-Alpes. Des solutions alternatives et des bonnes pratiques existent pour remédier à cette situation.

Air-Rhône-Alpes et la Direction régionale Rhône-Alpes de l’ADEME lancent  une campagne composée d’un film court et d’un kit de communication, destinés à sensibiliser les Rhônalpins et à les inciter à devenir acteurs d’une meilleure qualité de l’air.

En hiver, à l’échelle de Rh$one-Alpes, le chauffage individuel au bois, en particulier lorsqu’il est mal utilisé, contribue à environ 60 % des émissions de particules dans l’air et cela peut monter à plus de 70 % lors d’une journée de grand froid. Cette situation doit changer si l’on veut améliorer durablement la qualité de l’air en Rhône-Alpes.
Réduire l’exposition des populations à la pollution constitue en effet un enjeu de santé publique majeur. En octobre 2013, l’Organisation Mondiale de la Santé a classé la pollution de l’air comme cancérigène certain pour l’homme.

Pour réduire les émissions de polluants dans l’air, il existe de nombreuses solutions préconisées par l’ADEME et disponibles sur le site de la campagne:

– meilleure isolation de l’habitat ,

– appareils performants et labellisés,

– bois sec et de bonne qualité,

– ramonage et entretien régulier de son appareil de chauffage,

– allumage du feu par le haut

VOIR AUSSI