Rhône

Bruno Bernard, nouveau président de la Métropole de Lyon : l’écologie, opportunité pour l’économie

La priorité donnée à la lutte contre le changement climatique et aux urgences écologiques ne sera pas un frein pour l’économie. Bruno Bernard, nouveau président de la Métropole, veut que cette dernière soit ouverte sur les territoires et sur la Région.

Bruno Bernard, le nouveau président de la Métropole de Lyon.

Bruno Bernard, élu président de la Métropole de Lyon le 2 juillet, suite au scrutin du dimanche 28 juin, a prononcé son premier discours devant les 150 conseillers métropolitains nouvellement élus. Il a d’abord souligné l’importance d’une élection au suffrage universel directe, alors que les citoyens se détournent de la politique.

« Pour la première fois, nous sommes toutes et tous élus au suffrage universel direct. C’est une avancée démocratique incontestable…. Les Français multiplient les signes de défiance vis-à-vis de la parole politique et de l’action publique. Notre territoire n’a pas été épargné par l’abstention. Avec vous, je veux convaincre. Convaincre les habitants du Grand Lyon que c’est ici que nous améliorons leur vie quotidienne. Que c’est ici que nous construisons leur avenir », a insisté Bruno Bernard.

Alors que l’assemblée métropolitaine n’a jamais compté autant d’élues, de jeunes, il reste « à inventer un nouveau lien entre les élus métropolitains et les habitants sur chacun de nos territoires pour que la métropole réussisse à prendre pleinement sa place auprès d’eux. »

L’assemblée des solutions

« Les dernières semaines de campagne ont laissé trop la place aux caricatures et pas assez aux projets respectifs ; je n’en garde aucune amertume ni rancune. Place maintenant aux solutions et à l’action. Toutes et tous ensemble, les élus de la majorité mais aussi de l’opposition et, évidemment, les 9 200 agents de notre collectivité, nous devons être, et nous serons à la hauteur des défis de la Métropole et à la hauteur des ambitions écologistes et solidaires que les électeurs ont choisies….

« Toutes et tous ensemble, nous serons l’assemblée des solutions, a poursuivi Bruno Bernard. Ensemble nous ferons face au défi climatique. Nous mettrons en place les solutions pour adapter nos modes de vie aux conséquences du dérèglement climatique. S’adapter, ce n’est pas se soumettre. C’est résister aux épisodes caniculaires, résister aux inondations, résister aux catastrophes climatiques. C’est aussi s’attaquer aux causes du dérèglement climatique. »

Relance de la commande publique

Pour le nouveau président de la Métropole, « la transition écologique est compatible avec l’économie, elle est même une opportunité qui redonne du sens à l’économie. La crise sanitaire provoque une crise économique et sociale, notre rôle est de l’amortir, de relancer la commande publique au plus vite et d’aider les secteurs qui sont les plus durablement touchés, notamment le tourisme et la culture. »

Une métropole ouverte

Bruno Bernard prône l’évolution vers une métropole ouverte, décloisonnée. « Le rat des villes et le rat des champs savent se retrouver autour d’un projet territorial. Les centres villes et les quartiers populaires ne sont pas des espaces confinés, antagonistes et refermés sur eux-mêmes… »

Une politique forte sera menée en matière de mobilité. Le nouveau président a indiqué qu’il prendra contact avec le président de la région pour avancer sur le projet de RER et sur la tarification unique entre le Sytral et la SNCF. L’offre de bus devrait être augmentée de 20 % et 20 km de tramway supplémentaires seront réalisés dans le mandat. Les premières télécabines devraient être mises en service. Pour le métro la prolongation d’au moins une ligne sera lancée ou une nouvelle ligne sera créée, « la plus utile aux habitants. ».

Une politique forte sera menée en matière de mobilité. Bruno Bernard prendra contact avec le président de la région pour avancer sur le projet de RER  et sur la tarification unique entre le Sytral et la SNCF. L’offre de bus devrait être augmentée de 20 % et 20 km de tramway supplémentaires seront réalisés dans le mandat. Les premières télécabines devraient être mises en service.. Pour le métro la prolongation d’au moins une ligne sera lancée  ou une nouvelle ligne sera créée ”  la plus utile aux habitants.”

 

VOIR AUSSI