Environnement

Budget 2014 de Rhône-Alpes : l’UDC veut un recentrage sur les compétences obligatoires

L’Assemblée plénière de la région Rhône-Alpes de décembre a été l’occasion pour les différents groupes politiques de l’assemblée d’exprimer leur point de vue sur le budget primitif 2014 de la Région. L’Union de la Droite et du Centre (UDC) a émis un certain nombre de réserves quant à la pertinence de ce budget.

Pour Vincent Chriqui, l’exécutif  régional ne critique pas l’Etat qui réduit ses versements aux collectivités, alors que du temps de Nicolas Sarkozy, l’exécutif régional estimait que l’Etat cherchait à étrangler les collectivités.

Pour les recettes, l’UDC souligne les contradictions du Parti socialiste : François Hollande président, a décidé de bloquer le prix du carburant pendant trois mois, pour ne pas porter atteinte au pouvoir d’achat. Discrètement en prélevant un centime par litre de carburant dans la cadre de la Taxe Intérieure sur la Consommation des Produits Energétiques ( TICPE) va rapporter à la Région 66 millions d’euros qui ne seront pas directement fléchés vers les transports en commun.

Globalement, l’Union de la Droite et du Centre demande de vraies économies, et un recentrage sur les compétences obligatoires de la Région. Ainsi, Vincent Chriqui regrette « la baisse de 10 millions d’euros du budget lié à l’apprentissage ».

« L’apprentissage permet aux jeunes qui ne se sentent pas à l’aise dans la voix scolaire classique de trouver d’autres débouchés », estime Vincent Chriqui. En outre, l’UDC estime que trop de dépenses sont liées à des compétences non obligatoires. De fait, le groupe propose de recentrer le budget sur les champs stratégiques que sont l’action économique, la formation professionnelle et l’apprentissage.

jean-baptiste.jacquet@enviscope.com

michel.deprost@enviscope.com

VOIR AUSSI