Environnement

Budget: Rhône-Alpes adopte la rigueur mais garde son cap

Le jeudi 16 décembre, les conseillers régionaux de Rhône-Alpes ont débattu sur le budget 2011 Le Conseil Economique, Social et Environnemental Régional (CESER) qui représente les forces vives de la région a exprimé son avis sur le projet de budget en expliquant sa satisfaction de « l’objectif de l’exécutif régional de valoriser chaque euro dépensé ».
Le président de Rhône-Alpes Jean-Jack Queyranne a déclaré que « suite à la crise de 2008 dont les dégats ne sont pas encore tous réparés, la reprise économique ne sera pas facile, car elle sera différente selon les secteurs d’activité ». En 2010, l’investissement public en Rhône-Alpes s’est tassé de 2%. Or, Jean-Jack Queyranne craint qu’en 2011, « ce tassement soit encore supérieur, et atteigne les 5%, soit près de 300 millions d’euros ».
Quatre objectifs.
La situation financière de Rhône-Alpes est satisfaisante, comme l’a indiqué le rapport d’observation de la Chambre régionale des comptes de Rhône-Alpes présenté avant la séance budgétaire, et discuté par les conseillers régionaux. Jean-Jack Queyranne a souligné que le budget 2011 « se veut responsable et maîtrisé ».
Jean-François Débat, Vice-Président chargé des Finances, rapporteur, a résumé les grandes lignes du budget « organisé autour de quatre thèmes » : privilégier l’avenir en investissant dans les lycées ; développer une économie durable en matière de services et d’emplois ; construction d’une écorégion exemplaire en investissant dans les transports ; intervention sur les territoires urbains et ruraux pour lutter contre les discriminations dans les domaines du sport et de la culture.
Pour Jean-François Débat « le budget 2011 maintient le cap des grands équilibres, avec un retour maîtrisé à l’emprunt pour financer les grands investissements ». Les recettes prévues pour 2011 ne progressent pas, mais les dépenses maîtrisées, ce qui signifie qu’elles sont même en réduction dans certains secteurs.
jeanbaptiste.jacquet@gmail.com

VOIR AUSSI