Géothermie : campagne de mesure géothermiques à Riom

Deux projets consacrés à la géothermie profonde se déroulent dans le cadre du groupement d’ intérêt scientifique Géodénergies. Plusieurs campagnes de mesure géophysique ont lieu en ce moment à Riom (Puy de Dôme), Vendenheim et Eckbolsheim (Bas Rhin).
Trois sites sur trois fossés d’effondrement différents en Alsace, Rhône-Alpes et Auvergne, sont étudiés pour élaborer un modèle théorique de réservoirs géothermiques en zone de faille.
Depuis le début de la semaine, un convoi de camions vibreurs circule sur le secteur de Riom, dans le Puy-de-Dome. Tous les 20 mètres  la colonne s’arrête, déploie des plaques au sol et envoie une vibration. Cette mesure géophysique qui durera environ un mois permettra d’obtenir une échographie du sous-sol. Le temps de trajet des ondes, capté par des géophones, apporte des précisions sur la structure géologique du secteur.

La campagne fait partie  du projet Reflet qui vise à caractériser les réservoirs géothermiques profonds en zone de faille, utilisés pour la technologie EGS
. Cette connaissance par mesures,  puis forages et simulations numériques, permet de réduire les incertitudes sur le gisement de fluides à des températures supérieures à 150°C  capables de fournir des débits pouvant atteindre 350m3/h, qui alimenteront à terme une centrale électrique et/ou de production de chaleur.

Un deuxième projet complémentaire, baptisé Temperer, s’intéresse aux bassins d’effondrement du Fossé rhénan et du fossé de la Limagne. Il s’agit cette fois d’enregistrer les micro-séismes de très faible magnitude (<2, seuil de la perception humaine), avant, pendant et après le forage des deux puits de production et d’injection.

L’objectif est de connaître le comportement initial des failles et de suivre leur
évolution au cours du projet géothermique. Cela permet de mieux connaître les
caractéristiques du réservoir.
Quatre géophones qui enregistrent les ondes sismiques, sont déjà installés depuis le printemps 2016  à Vendenheim (67)à quelques mètres de profondeur.  En avril prochain, ils seront déplacés beaucoup plus profondément, quelques dizaines de mètres sous le sol. Quatre autres appareils seront posés au même moment sur un site voisin, à Eckbolsheim (Bas Rhin).
Reflet et Temperer ont été initiés en2015pour une durée de 4,5 ans. Comme tous les projets du groupement Géodénergies, il s’agit d’une recherche appliquée avec une implication des industriels concernés, Fonroche Géothermie et Electerre de France pour ces deux cas.
LinkedIn
Twitter
Email

à voir

Related Posts

Mag2lyon numéro 163
Lire la vidéo
Lire la vidéo
Lire la vidéo

Derniers articles publiés

Enquêtes

Reportage Vin 31

Dossiers

Territoires

Environnement

Energie

Mobilité

Médiathèque

économie

économie durable

bioéconomie

économie circulaire

Construction et aménagement

Recherche

Bienvenue !

Connectez-vous à votre compte

Récupérez votre mot de passe

Veuillez entrer votre nom d'utilisateur ou votre adresse e-mail pour réinitialiser votre mot de passe.