Environnement

L’Observatoire européen du Cancer met les statistiques à la disposition du grand public

L’Observatoire Européen du Cancer (OEC) lancé à Lyon ce mardi 5 mai crée un socle européen des connaissances sur l’importance et l’évolution des cancers. Il s’agit d’un site internet accessible à tous qui permet la compilation des bases de données sur les cas de cancer, la définition de normes pour les registres du cancer, l’analyse des données recueillies, la communication des résultats.


L’OEC est conçu pour être utilisable par des personnes n’ayant pas de compétence


particulière en épidémiologie. Les utilisateurs visés sont le grand public, les pouvoirs publics, les professionnels de la santé, les décideurs publics ou privés.


L’Observatoire a été réalisé par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) l’une des sept plateformes du Cancéropôle Lyon Rhône-Alpes Auvergne (CLARA). Il a bénéficié de la collaboration active de la Direction Générale de la Santé et des Consommateurs de la Commission européenne pour la compilation des données. L’Observatoire a été financé par le Département du Rhône et le Grand Lyon.



Des données parcellaires




L’Observatoire a été créé pour remédier au caractère parcellaire des données accessibles sur internet sur l’importance des cancers dans les pays européens. L’obtention des données sur plusieurs pays nécessite la visite de différents sites souvent libellés en langues étrangères. Les sources de données exhaustives sur les cancers sont rares. Il existe par exemple CancerMondial du CIRC, www-dep.iarc.fr, mais ces données exigent des connaissances en épidémiologie.



L’Observatoire est le premier site à fournir un accès public et en temps réel aux données sur l’incidence et la mortalité par cancer en Europe. La comparaison entre les pays est utile à la prise de conscience des problèmes, à la prise de décisions et à l’orientation des politiques de santé.



Le site Internet Observatoire Européen du Cancer comporte plusieurs niveaux d’information : des fiches cancers, des analyses, des pages d’informations générales sur l’épidémiologie du cancer : dépistage, interprétations des données, liens utiles…Les données sur les incidences proviennent des registres du cancer établis en Europe, au niveau national (par exemple les pays nordiques) ou au niveau


local (par exemple en France). Les registres du cancer ont acquis une véritable place dans la recherche sur le cancer grâce aux études épidémiologiques et aux comparaisons qu’elles permettent entre les pays. La facilité d’accès et d’utilisation des données des registres que permet l’OEC


contribuera à une meilleure visibilité du travail des registres et à un plus grand usage


des données publiquement disponibles pour l’orientation des politiques de santé. L’un des projets du CIRC concerne par exemple la possibilité d’analyse « en temps réel » de toutes données enregistrées sur le cancer du sein. L’objectif est de pouvoir évaluer plus efficacement dans quelle mesure certains pays se révèlent plus performants dans la réduction de la mortalité par cancer du sein.


L’OEC a été conçu par Philippe Autier, avec le soutien de Jacques Ferlay et de Mathieu Boniol, du CIRC. Philippe Autier, responsable du contenu des différentes sections du site, a conçu les textes. Jacques Ferlay a mis au point les modalités techniques entrant dans la compilation des données et le développement des options d’analyse. Mathieu Boniol a realisé les travaux


statistiques. La réalisation technique du site a été effectuée par la société ClinInfo, Lyon


(www.clininfo.fr).



http://eu-cancer.iarc.fr/


VOIR AUSSI