Environnement

Deux rendez-vous « marchés verts » et « bilan carbone » à la CCI de Saint-Etienne

La Chambre de commerce d’industrie et de services de Saint-Etienne-Montbrison a été une des premières en France à se positionner, dès 2002 dans les domaines de l’environnement et du développement durable. Avec la crise actuelle elle accentue cette politique pour inciter les PME de son territoire à s’ouvrir de nouveaux marchés. Ainsi elle propose aux entreprises deux rendez-vous d’ici la fin mai :


– le 26 Mai de 8h30 à 10h30 dans ses locaux, cours Fauriel à Saint-Etienne un « atelier de l’environnement » pour aider les chefs d’entreprises à miser sur les marchés verts. A cette occasion la CCI mettra les participants en relation avec des représentants de donneurs d’ordres publics (conseil général, Saint-Etienne Métropole…) ou privés (La Poste, Groupe Casino…) pour les sensibiliser à l’indispensable évolution pour se préparer aux futures normes du développement durable et à la croissance verte.


– le 28 Mai de 8h30 à 12h, toujours dans ses locaux du cours Fauriel, une réunion d’échange inter-entreprises sur le « bilan carbone ». Cette nouvelle norme, sur laquelle l’AFNOr est en train de travailler va devenir bientôt obligatoire pour beaucoup de produits. Or de nombreuses PMI-PME ne sont pas prêtes pour cette véritable révolution. Cette réunion permettra de rappeler ce qu’est le bilan carbone et présentera à travers divers témoignages les retours d’expériences, le lien bilan carbone-diagnostic énergétique et l’étiquetage carbone mis en place par le groupe Casino avec ses conséquences pour ses fournisseurs.


Selon une étude publiée en décembre 2008 par la chambre régionale de commerce et d’industrie, on compte en Rhône-Alpes 1700 « éco-entreprises » (entreprises produisant des biens et des services destinés à mesurer, prévenir, limiter ou corriger les atteintes à l’environnement) ce qui en fait la première région de France (16% du total de l’hexagone) . Elles représentent entre 4 et 5 milliards d’euros de chiffre d’affaire annuel. 70% de ces éco-entreprises rhonalpines ont moins de 11 salariés, 50% ont été créées après 2000, 64 % travaillent dans la collecte et la gestion des déchets, et 22% dans la production, la distribution et l’assainissement de l’eau. Les marchés verts rhonalpins représentent aujourd’hui une croissance de 5% par an. La Loire est le 3° département rhonalpin derrière le Rhône et l’Isère pour les marchés verts et les éco-entreprises, avec environ 3500 emplois. Les grandes dominantes y sont les mêmes que dans le reste de Rhône-Alpes , déchets et eau, avec en plus un assez fort pôle bois-énergie et bois-construction.


Contact : www.saint-etienne.cci.fr, tel 04 77 43 04 96



H.C.


henricolomb@yahoo.fr

VOIR AUSSI