Suisse Occidentale

Franco-Valdo-Genevois : la pandémie frappe durement le territoire

La pandémie de Covid-19 engendre des conséquences lourdes sur le plan sanitaire et sur l’économie de la région franco-valdo-genevoise.

©mpd01605, CC BY-SA 2.0

Le nombre de personnes testées positives à la Covid-19, montre que le territoire franco-valdo-genevois est plus touché par la pandémie cet automne qu’au printemps, constate l’Observatoire statistique transfrontalier (OST) dans une nouvelle publication. Les conséquences de la deuxième vague sur la mortalité sont aussi plus importantes.

Dès le mois de mars la mise en place du confinement de part et d’autre de la frontière a conduit de nombreuses entreprises à diminuer leur activité, partiellement ou totalement. Dans l’Ain et en Haute-Savoie, l’emploi a reculé au cours du premier semestre. Il a été moins atteint côté suisse.

En France le confinement a réduit le nombre de personnes en recherche d’emploi immédiatement disponibles pour occuper un nouvel emploi. Cela a engendré une baisse statistique du taux de chômage en Genevois français et dans le Chablais. Mais le nombre de demandeurs d’emploi a augmenté plus fortement dans l’Ain et en Haute-Savoie qu’en moyenne régionale.

En Suisse, le taux de chômage a crû davantage dans le canton de Genève que dans le canton de Vaud. Ces hausses ont été contenues par un dispositif de réduction d’horaires de travail qui a permis aux entreprises de maintenir leurs emplois et aux salariés de toucher une grande partie de leur salaire.

Dans la construction, l’indicateur des mises en chantier a marqué un repli prononcé sur chacun des territoires frontaliers entre mars et mai. De part et d’autre de la frontière, l’activité touristique s’est effondrée de près de 80 % en avril, puis a peiné à retrouver son niveau d’avant-crise.

Reflet d’un trafic routier considérablement réduit, les concentrations de polluants on baissé sur le territoire au printemps.

Plus d’infos : www.statregio-francosuisse.net

 

VOIR AUSSI