Énergie

Centrale de Saint-Alban : détection tardive d’un écart aux règles générales d’exploitation

L’unité de production n°2 de la centrale de Saint-Alban Saint-Maurice est en arrêt programmé pour maintenance depuis le 9 juillet, rappelle le service communication de la centrale iséroise.
Dans ce cadre, les techniciens de la centrale ont  procédé le 2 août, à des opérations de manutention dans le bâtiment combustible, en partie nucléaire des installations. Lors de ces opérations, les dispositifs de mesure de la radioactivité dans ce bâtiment doivent être disponibles en permanence.
Le même jour, alors que les opérations sont terminées, un contrôle a mis en évidence que la source d’alimentation électrique de l’un de ces dispositifs de mesure de la radioactivité n’était pas celle requise, ce qui constitue un écart aux règles d’exploitation.
Dès la détection de l’écart, la remise en conformité de l’alimentation électrique a été engagée.
Le système de mesure était néanmoins resté opérationnel pendant toute la durée des opérations. L’événement n’a eu aucune conséquence sur la sûreté, ni sur la sécurité des intervenants.
La détection tardive de cet écart a conduit la Direction de la centrale à déclarer cet événement à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), le 5 août 2016, au niveau 1 de l’échelle INES qui en compte 7.

VOIR AUSSI