Environnement

CESER Rhône-Alpes: féminisation et rajeunissement avec prudence

Le CESER de Rhône-Alpes compte 122 membres  désignés par des organisations sociales et professionnelles, des associations et des institutions d’enseignement et de recherche.

La moyenne d’âge est élevée, ce qui donne du CESER l’image d’une institution où des vétérans de l’action syndicale, professionnelle, associative apportent leurs compétences, leur ” sagesse” et trouvent une onction de reconnaissance. Les Conseillers du nouveau CESER auront en moyenne deux ans de moins que leurs prédécesseurs, c’est peu mais cela va dans le bon sens. Une unanimité existe sur le fait que l’âge serait un critère d’expertise. Evidemment, une Conseillère d 20 ans fait sont entrée dans la nouvelle assemblée. IL en faudra davantage pour faire baisser sensiblement la moyenne sans tomber dans le jeunisme.
La question reste entière de l’âge où l’on devien ” sage” et ” expert”. La question se pose évidemment de la disponibilité des actifs. 

 Le renouvellement sera l’occasion d’évolution avec par exemple un siège de plus pour la FRAPNA, qui aura autant de sièges que le monde agricole.  Laq parité femmes-homme va progresser légèrement, sans que cela se traduise fortement au niveau du comité exécutif ou au niveau des présidences de commissions.

La recherche de majorités

Le ticket dirigeant devra faire évoluer la vie du CESER, trop discret, peu communiquant. Sur le fond, les dossiers seront traités non pas avec un objectif de consensus, mais de majorités larges. Le CESER ne cherche pas les fractures et les opposition mais des idées majoritaires.

Les positions majoritaires sont souvent trouvées car des passerelles existent entre collèges. Certains membres du collège 3 sont proche du Collège 1 des employeurs, alors que des membres du Collège 3 sont parfois plus proches du Collège des salariés.

Les Conseillers du CESER perçoivent une indemnité qui s’élève à la moitié de l’indemnité des Conseillers Régionaux. ( voir ci dessous)

michel.deprost@enviscope.com

Région de plus de 3 millions d’habitants : 2 661,03 € bruts par mois, et 2 927,13 € bruts par mois s’il est membre de la commission permanente. L’indemnité de Conseiller du CESER est donc de 1330 euros par mois.

VOIR AUSSI