Bioéconomie

Fin de l’épizootie de charbon en Savoie

La direction départementale des services vétérinaires de la Savoie a annoncé la fin de l’épisode de fièvre charbonneuse en Savoie. Le dernier cas confirmé de charbon animal date du 12 août dernier. L’épizootie est donc en train de s’estomper suite aux mesures mises en place par les services vétérinaires et sanitaires.



La quasi totalité des ruminants domestiques présents dans les 16 communes du périmètre de surveillance savoyard , soient près de 2000 bêtes, a maintenant été vaccinée par les vétérinaires sanitaires. Les mesures de limitation des mouvements d’animaux et de collecte spécifique du lait produit dans la zone restent en vigueur. Les chevaux, pour lesquels aucun vaccin autorisé n’existe, doivent toujours être confinés dans le périmètre de surveillance où aucun équidé ne doit y être introduit.



Les arrêtés préfectoraux prévoient la levée des mesures sanitaires dans les élevages de ruminants dès que la totalité des animaux aura été vaccinée depuis au moins 15 jours. Les premiers cheptels vont donc être libérés. Pour les équidés, l’arrêté du 7 août dernier prescrit la levée des limitations de mouvements 15 jours après l’enregistrement du dernier cas dans la zone de surveillance, soit à ce jour le jeudi 27 août. Aucun cas de transmission humaine n’a été constaté à ce jour.


La maladie du charbon est provoquée par une toxine secrétée par une bactérie qui se trouve dans le sol, bactérie que des herbivores peuvent ingérer notamment en période de sécheresse lorsque l’herbe est rase.


Nos confrères du Figaro ont relaté l’existence de foyers cet été dans l’Aveyron, en Isère, mais aussi des cas humains qui ont entrainé plusieurs dizaines de morts en Asie centrale, en Iran, par exemple, par infection au contact d’animaux malades.

VOIR AUSSI