Économie durable

Climat : pour ATD Quart Monde, il faut aussi éradiquer la pauvreté

Le Mouvement International ATD Quart Monde, accrédité à la COP 26, entend défendre à Glasgow une action climatique qui contribue à l’éradication de la pauvreté.

L’éradication de la pauvreté figure au premier rang des objectifs du développement durable des Nations Unies, rappelle ATD Quart Monde

ATD Quart Monde fera valoir à Glasgow que l’éradication de l’extrême pauvreté fait partie intégrante de l’Accord de Paris et qu’elle constitue le premier des Objectifs de développement durable, que se sont engagés à mettre en œuvre tous les États qui ont adopté l’Agenda 2030. Mais, pour ATD Quart Monde,  “la majorité des États n’ont pas été capables à ce jour d’inclure cet objectif dans leurs politiques et leurs objectifs climatiques nationaux.

En 2020, en raison des effets combinés de la pandémie et du changement climatique, le taux mondial d’extrême pauvreté a augmenté pour la première fois en plus de 20 ans : 124 millions de personnes ont basculé dans l’extrême pauvreté et souffrent de faim chronique, selon le Rapport des Objectifs de Développement Durable 2021 des Nations Unies.

Les plus pauvres moins responsables du dérèglement

Les personnes les plus pauvres sont les moins responsables de la dégradation de l’environnement et sont pourtant les plus touchées par sa violence. ATD Quart Monde appelle à l’action les autorités et les acteurs nationaux et internationaux réunis pour la COP26 à Glasgow. Les centaines de milliards d’euros nécessaires pour mettre en œuvre l’Accord de Paris doivent aussi accélérer l’éradication de la misère et l’accès aux droits humains fondamentaux.

Télécharger la note rédigée par ATD Quart Monde en vue de la COP26

 

 

 

VOIR AUSSI