Actualités

Rhône: la halte d’Aramon levier du tourisme fluvial pour le Gard

Michel Carret, Directeur Régional de la Compagnie Nationale du Rhône à Avignon a inauguré aux côtés de Gérard Pédro, Président de la Communauté de Communes du Pont du Gard, de Michel Pronesti, maire d’Aramon , la halte fluviale « Les Estères » sur la commune d’Aramon. Les autres partenaires de l’opération, Conseil Général du Gard, Région Languedoc-Roussillon, Etat et Europe étaient présents.

 La Halte fluviale d’Aramon est inscrite dans les Missions d’Intérêt Général de la CNR qui souhaite développer le tourisme fluvial. La halte située en rive droite du Rhône, sur le domaine concédé à la Compagnie Nationale du Rhône, a une capacité d’accueil de 40 bateaux de plaisance et de 2 péniches-hôtels. Elle est accessible aux personnes à mobilité réduite. Avec un objectif de 1 000 passagers par an, l’infrastructure devrait générer de retombées économiques importantes. Elle participera à la valorisation du riche patrimoine naturel et culturel local : Pont du Gard, ville d’Avignon….

Des véhicules électriques

La Communauté de Communes du Pont du Gard  installera un bureau de tourisme flottant. Elle proposera des véhicules électriques pour rejoindre en mode doux les sites de l’arrière-pays.
 

La Compagnie Nationale du Rhône a soutenu dès 2012 ce projet porté par la Communauté de Communes du Pont du Gard, maître d’ouvrage. La Compagnie crée ou participe à la réalisation de nombreuses infrastructures adaptées aux besoins des croisiéristes et plaisanciers.:

– nouvel appontement pour paquebots à passagers à Tarascon,
– remise en conformité de l’appontement à Roquemaure ;

– soutien aux travaux d’amélioration de la halte fluviale à Vallabrègues

La CNR a contribué à hauteur de 163 000 €HT au projet d’un montant total de 1,3 M€ HT. Labellisé Plan Rhône dans le cadre du volet tourisme, le projet a reçu les financements de la Région Languedoc-Roussillon (145 000 €), du Conseil Général du Gard (47 000€), de l’Etat (358 000 €) et de l’Europe (334 000 €) et participe à l’émergence d’une destination « Vallée du Rhône ».

VOIR AUSSI