1. Accueil
  2. /
  3. Actualités
  4. /
  5. Énergie
  6. /
  7. Consommation électrique en janvier...

Consommation électrique en janvier : record historique de l’éolien

La consommation d’électricité en France a un peu progressé par rapport à  janvier 2014, en raison de températures plus faibles. Le 9 janvier, la production éolienne a battu son record historique.
Les températures de janvier 2015 sont, selon les données de Réseau de Transport d’Electricité,  restées proches des températures de référence, en contraste janvier 2014 particulièrement chaud. La consommation brute d’électricité a augmenté de 6,2%. Corrigée de l’aléa climatique, la consommation accentue la tendance observée en 2014, à savoir une légère décroissance causée par la baisse de consommation des PMI/PME et des professionnels et particuliers, et ce malgré la poursuite de la reprise du secteur de la grande industrie.
Le maximum de consommation a été enregistré le 26 janvier à 19h, avec une puissance de 86 343 MW pour une température de 2,0°C, inférieure de 3°C par rapport aux températures de référence. Cette pointe estsupérieure au maximum de consommation observé sur l’ensemble de 2014.
Le nucléaire atteint son plus haut niveau de production mensuelle depuis  quatre ans.La production d’énergie renouvelable, toutes filières confondues,  baisse par rapport à janvier 2014. La filière hydraulique a reculé alors que les filières éolienne et photovoltaïque ont été en progrès.La filière thermique à combustible fossile progresse de plus de 50% par rapport à janvier 2014, en raison de la hausse de laconsommation et du niveau de pointe à 19h, combinée à une plus faible disponibilité de la filière hydraulique.
Proeduction éolienne record le 9 janvier
Le 9 janvier  un maximum historique de production éolienne a été atteint à 21 h pour une puissance de 7 462 MW et un facteur de charge de 82,3%. La production éolienne mensuelle dépasse 3 000 MW en puissance moyenne mensuelle, comme en janvier 2014.
La production photovoltaïque mensuelle progresse de 47% par rapport à janvier 2014, grâce à l’augmentation du parc de production et également des conditions d’ensoleillement favorables.
En janvier, le solde des échanges de la France avec ses voisins européens est exportateur sur tout le mois.Le retour progressif à la normale du parc de production nucléaire belge conduit à une diminution du solde exportateur avec la Belgique, en comparaison des niveaux mensuels de 2014.Le solde exportateur des échanges avec la Grande-Bretagne reste supérieur à 1000 GWh pour le troisième mois consécutif. Avec l’Allemagne le solde est importateur et atteint son niveau le plus élevé depuis novembre 2013, du fait de la hausse de la consommation française.
Les données présentées dans cette publication sont téléchargeables directement dans la médiathèque RTE rubrique Electricité en France, données, analyse : http://www.rte-france.com/lienrapide/media_apercus

 

 

LinkedIn
Twitter
Email

à voir

Related Posts

Mag2lyon numéro 163

NEWSLETTER

Rececevez réguliérement par mail nos dernier articles publiés

Lire la vidéo
Lire la vidéo
Lire la vidéo

Derniers articles publiés

Enquêtes

Reportage Vin 31

Dossiers

Territoires

Environnement

Energie

Mobilité

Médiathèque

économie

économie durable

bioéconomie

économie circulaire

Construction et aménagement

Recherche

Connection

Connexion à votre compte

Récupération de votre mot de passe

Merci de saisir votre identifant ou votre adresse email