Énergie

Constructions mécaniques de Normandie et HydroQuest partenaires Pour des « Fermes Pilote Hydroliennes »

Les Constructions Mécaniques de Normandie (CMN), et HydroQuest, concepteurs et fabricants de parcs d’hydroliennes innovantes,  signent un partenariat pour développer des parcs d’hydroliennes marines.A l’occasion de Thetis EMR, convention internationale des Energies Marines Renouvelables qui se tient en ce moment à Cherbourg, les Constructions Mécaniques de Normandie (CMN), un des principaux chantiers navals européens, et HydroQuest, basé en Isère, concepteur et fabricant de parcs d’hydroliennes innovantes,  ont signé un partenariat en vue de développer des parcs d’hydroliennes marines.
Un consortium a été créé qui réunit  outre CMN et HydroQuest, VALOREM et l’Université de Caen. Le consortium, mené par CMN, présentera sa candidature à l’Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) de l’ADEME « Fermes Pilote Hydroliennes ».

Une réponse 100% française

Le projet SEARIEUS développé par le consortium constitue une réponse totalement française à l’AMI, avec une technologie iséroise (HydroQuest), un constructeur normand (CMN) et un énergéticien girondin (Valorem).

L’Etat a lancé en septembre 2013 dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir, un AMI « Energies marines renouvelables – Fermes pilote hydroliennes » qui prévoit l’implantation de quatre fermes pilotes sur deux zones à fort potentiel : le Raz Blanchard en Basse-Normandie et le Fromveur en Bretagne.

Le projet SEARIEUS présenté dans ce cadre par le consortium mené par CMN a pour objectif la construction, l’installation et l’exploitation d’une ferme pilote de 10 hydroliennes d’1,3 MW chacune dans la zone du Raz Blanchard, raccordée au réseau électrique local pour une puissance totale installée de 13 MW.

« Les Energies Marines Renouvelables représentent un axe majeur de croissance pour CMN, qui dispose,  d’une main d’oeuvre hautement qualifiée, d’ateliers opérationnels, parfaitement dimensionnés pour les hydroliennes et leurs fondations, à proximité immédiate du port. Nous croyons beaucoup au potentiel du projet d’hydroliennes marines SEARIEUS: la turbine est simple à construire et assembler, robuste et modulaire pour s’adapter à différentes profondeurs de fonds marins. Avec la construction et l’exploitation en Normandie de navires dédiés à la réalisation de fermes hydroliennes, c’est une vraie filière industrielle française qui se crée » précise Guillaume Gréau, Responsable du développement des Energies Marines au sein de CMN.

« Cet accord de partenariat avec CMN et notre participation à l’AMI Fermes Pilote de l’ADEME, constituent une étape importante dans le développement d’HydroQuest. La technologie unique de nos hydroliennes apporte de nombreux atouts au projet SEARIEUS : intérêt hydrodynamique par l’absence d’obstacle central proéminent, concept simple et robuste réduisant les coûts de fabrication, d’opération et de maintenance, utilisation de turbines à flux transverse très peu sensibles à l’orientation du courant ou encore fabrication « tout métal » pour une meilleure résistance aux impacts » explique Jean-François Simon, Président d’HydroQuest.

« L’objectif du Groupe VALOREM est de participer activement au développement des énergies marines renouvelables comme levier de développement économique des territoires, en apportant son expertise et en valorisant les contenus locaux, notamment industriels. » ajoute Matthieu Blandin, du Groupe VALOREM.

VOIR AUSSI