1. Accueil
  2. /
  3. Actualités
  4. /
  5. Environnement
  6. /
  7. Contournement ferroviaire de l’Agglomération...

Contournement ferroviaire de l’Agglomération de Lyon Sud: le dossier divise encore

La consultation lancée par le Préfet du Rhône sur le tracé du Contournement Ferroviaire de l’Agglomération de Lyon Sud se clôt le mardi 6 janvier. Le dossier divise toujours.

La position de l’Etat repose sur  des arguments en faveur d’un tracé sud plus court, qui rejoint les zones industrielles et logistiques du Sud de Lyon , en particulier la plate forme ferroviaire de SIBELIN. C’est la position réaffirmée récemment par le CESER Rhône-Alpes. C’est la position au sein du CESER de la CFDT, exprimée par un de ses représentants au Jean-Luc Pozat, spécialisé dans les dossiers ferroviaires.

Pour la CFDT le projet de contournement reste pertinent malgré le net ralentissement du fret ferroviaire car il contribuera à libérer des capacités au cœur du nœud lyonnais. Le syndicat approuve la pertinence du choix de fuseau sud via Sibelin, appuyée par le CESER, qui offrr des perspectives d’amélioration des dessertes est/ouest ( vers Saint-Etienne) .Le syndicat estime que cette desserte doit s’effectuer par le sud, facilitant l’exploitation en évitant des problèmes de « cisaillement » des circulations.

Pour le passage vers la rive droite du Rhône, la CFDT soutient le fuseau Nord 2 un pont, mixte voire multimodal, sur le fleuve à hauteur de Ternay qui améliorera les relations TER avec Saint Etienne et ouvrira aussi des sillons directs St Etienne / Satolas.

Oppositions locales

Les opposants au tracé sud soutenu l’Etat se trouvent parmi des représentants des territoires. Les opposants de couleurs politiques différentes ( 1) estiment que les données du débats sont dépassées, et refusent même la participation. Sur le fond, le CFAL Sud leur semble dangereux, passe à proximité des zones peuplées et de nombreuses écoles. Il crée pour la grande nappe phréatique de l’Est Lyonnais un risque élevé de la polluer et passe par Sibelin, zone à risque majeur classée Seveso. Enfin, le tracé impacte le corridor vert, protégé par le SCOT. Les élus opposés au tracé sur soutenu par l’Etat organisent ce lundi, une conférence de presse à Lyon pour redire leur position.

michel.deprost@enviscope.com

1 Les élus sont les présidents des Communautés de Communes (CCPO, CCEL, CCPV), l’association des maires (PARFER) , Erwan BINET, Député de la 8ème Circonscription de l’Isère, Jean-jacques BRUN, Maire de Ternay, Président de la Communauté des Communes de L’Ozon, Président de PARFER, Georges FENECH Député (UMP) de la 11ème Circonscription du Rhône, Jean Charles KOHLHAAS, Conseiller Régional Rhône-Alpes( EELV), et Thierry  KOVACS Maire de Vienne ( UMP), Président de la Communauté de Communes du Pays Viennois.

 

LinkedIn
Twitter
Email

à voir

Related Posts

Mag2lyon numéro 163

NEWSLETTER

Rececevez réguliérement par mail nos dernier articles publiés

Lire la vidéo
Lire la vidéo
Lire la vidéo

Derniers articles publiés

Enquêtes

Reportage Vin 31

Dossiers

Territoires

Environnement

Energie

Mobilité

Médiathèque

économie

économie durable

bioéconomie

économie circulaire

Construction et aménagement

Recherche

Connection

Connexion à votre compte

Récupération de votre mot de passe

Merci de saisir votre identifant ou votre adresse email