Environnement

Camargue: lancement d’une opération de restauration des cossouls

Le coussoul, pâture à moutons, est le milieu caractéristique de la plaine de la Crau formée géologiquement par des dépôts de sédiments, de galets apportés par le Rhône. Cette pelouse sèche est couverte de brachypode rameux, de lavande, de thym et d’asphodèle fistuleuse. Les nombreuses graminées ne croissent qu’au printemps, période la mieux arrosée. Le coussoul est un des derniers exemples de plaine steppique en France, mais il ne reste de 7000 hectares de ces milieux car la Crau a été grignotée par l’irrigation et l’installation de vergers.


Chantal Jouanno Secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie se rendra ce lundi sur le premier site expérimental de restauration d’un écosystème des Coussouls à Saint-Martin-de-Crau (Bouches-du-Rhône) . Le site a été acquis par CDC Biodiversité, du groupe Caisse des Dépôts et Consignation, pour restaurer un écosystème unique en Europe.


Le projet de restauration est porté par les acteurs sur le terrain. CDC Biodiversité s’est rendu acquéreur de 357 hectares d’anciens vergers en septembre 2008 et s’est engagée à réhabiliter un espace favorable à la biodiversité par la reconstitution d’ensembles végétaux permettant la présence d’espèces animales communes en Crau sèche : Outarde canepetière, Ganga cata, Oedicnème criard, Lézard ocellé… Cette restauration recréera une continuité écologique avec la réserve naturelle des Coussouls de Crau toute proche. Cet écosystème, restauré, sera géré, par pâturage ovin, pendant 30 ans et maintenu au-delà des 30 ans dans sa vocation naturelle et pastorale.


L’opération COSSURE permettra d’expérimenter la création d’une réserve d’actifs naturels, inédite en France à ce jour. Une telle réserve pourrait offrir aux porteurs de projets une solution pour compenser les atteintes aux espaces naturels qu’ils n’auront pu corriger lors de l’élaboration de leur projet.


VOIR AUSSI