Environnement

Course solaire ce samedi et dimanche à Savoie Technolac

Les 7 & 8 juin Savoie Technolac, au  Bourget-du-Lac, accueille une nouvelle édition de la Course Solaire. Sunracers, prototypes solaires et vélos solaires s’y confronteront pour une Course Solaire, rencontre annuelle attendue par toute une communauté d’écoles d’ingénieurs de différents pays.

La Course se déroulera à deux pas de l’Institut National de l’Energie Solaire,  centre de recherche mondial sur le solaire, sur un circuit qui se déroule sur le technopole de Savoie Technolac, pôle économique de référence dans le domaine des nouvelles énergies.

La Course solaire est la seule compétition 100 % verte en Europe. Il s’agit d’une course à l’innovation éco- et technologique qui mobilise les jeunes élèves ingénieurs qui sont la force d’innovation.

Durant deux jours, l’objectif est d’inviter tous les publics, passionnés de sport auto, d’énergies nouvelles ou
qu’il s’agisse de familles, à mieux comprendre les enjeux des nouvelles énergies appliquées à la mobilité.
La vocation de la Course Solaire est d’illustrer concrètement les potentialités de l’énergie solaire et l’ingéniosité des concepteurs.
Le solaire n’a jamais été aussi intéressant pour la mobilité. le solaire est utilisé maintenant pour des avions, avec le protutype Solar Impulse 2, qui a réalisé son premier vol lundi, depuis l’aérodrome de Payerne, en Suisse dans le canton de Vaud. C’est aussi dans le canton de Vaud, aussi avec l’appui de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, qu’a été mis au point Planet Solar, le premier bateau 100% solaire, qui a déjà réalisé un tour du monde.

Les progrès le font avancer à pas de géant : en 20 ans, la consommation des véhicules électriques thermiques est passée de 7 à 5 L/100 km. Aujourd’hui, les meilleures voitures électriques consomment l’équivalent de 1L/100 km. Le record du monde 2013 est de 0,00998 L/100 km pour un véhicule monoplace … électrique. Les prototypes d’hier lancent les produits d’aujourd’hui : la Ford-C-Max Energy a été présentée au salon automobile de Las Vegas en 2014, tandis que Toyota a conçu une Prius solaire.
Sur la fabrication des panneaux solaires, le poids d’un panneau de toiture de 250 W, intégré à un châssis mobile, est passé de 25 à 2,75 kg.

Il n’y a aucun doute, une partie de la mobilité future sera non seulement électrique, mais elle sera aussi solaire, que ce soit grâce à l’énergie intègralement produite sur le véhicule même, ou stockée par ce dernier, à partir d’une production photovoltaïque, comme par exemple sur des parkings.

Enviscope.com publiera les résultats et commentaires techniques de cette compétition dans son édition du lundi 9 juin.

michel.deprost@enviscope.com

 

 

 

VOIR AUSSI