Construction et aménagement

Dans le Nord-Isère, la Capi lance son programme de rénovation de l’habitat

« C’est à partir d’une étude réalisée il y a deux ans sur l’habitat dégradé de notre secteur, qu’une Opération programmée pour l’amélioration de l’habitat (Opah) s’est justifiée », explique Michel Rival, vice-président de la Capi en charge du Pôle habitat. Il réunit l’ensemble des référents communaux de l’agglomération, qui regroupera 23 communes du Nord Isère avec l’entrée de Châteauvilain au 1er janvier 2014.

L’action menée en partenariat avec l’Agence nationale de l’habitat (Anah), vise la rénovation de logements privés, qu’ils soient occupés par le propriétaire ou en location. « Nous avons déjà en date du 1er septembre 114 contacts de personnes intéressées » annonce Franck Naudin, chef du projet au bureau d’étude Urbanis, qui a été retenu comme opérateur. Autrement dit l’opération démarre bien.

Une aide conséquente pour les foyers aux revenus modestes

Elle est en effet intéressante pour les ménages qui entrent dans les conditions d’attribution (plafond de ressources, statut,…). Avec l’aide de la Capi (entre 500 et 3 000 €), grâce au concours de l’Anah, mais également l’abondement de l’Etat, à travers le programme « Habiter mieux » lancé en juin, les aides du Conseil général de l’Isère et le cas échéant des caisses de retraites, un ménage aux revenus modestes aura peu ou pas d’argent à débourser. Par exemple, un couple qui souhaiterait faire isoler la façade et remplacer les menuiseries extérieures, aurait grâce aux différentes aides moins de 3 000 € à sa charge, sur un devis de travaux de 23 000 €. Une somme facilement amortissable, sur 3 ans, à travers des économies de plus de 25% réalisées sur la facture d’énergie.

Pour quelles opérations ?

Les aides toucheront les opérations d’amélioration de performance énergétique, mais également la résorption d’habitat qualifié indigne (mise aux normes, sécurisation, isolation,…), les aménagements rendus nécessaire pour que des personnes âgées puissent rester à leur domicile (monte-escalier électrique,…), enfin pour lutter contre les logements vacants, inlouables en l’état. Dans ce dernier cas, l’action se fait en direction des propriétaires bailleurs, qui reçoivent une aide pour la rénovation, à condition qu’ils baissent le montant du nouveau loyer. Dans chaque situation, l’agence Urbanis se déplace pour évaluer les travaux à réaliser et étudier le dossier du demandeur (éligibilité, montant des aides,…).

Pour ne parler que des départements alpins, d’autres opérations de rénovation sont en cours, comme le Programme d’intérêt général (Pig) du Sigal dans l’Albanais, en Haute-Savoie, l’Opah de la Calb (agglomération d’Aix-les-Bains), l’Opah de Chambéry Métropole, celle de Belley, le Pig lutte contre l’habitat indigne d’Annemasse agglo, ou l’opération de Voiron dans laquelle les démarches ont débuté en avril 2013.

antoine.reboul@enviscope.com

POUR EN SAVOIR PLUS

S’adresser à la mairie de sa commune ou contacter Urbanis au 04 79 33 21 26 ou par mail à chambery@urbanis.fr

VOIR AUSSI