Environnement

Débat Public Arc lyonnais – Val de Saône : Réunion publique à Lyon le 23 octobre

                                    

                         Pour donner votre avis cliquez ci-dessus

La Commission particulière du débat public spécialement nommée met donc au débat les principaux sujets suivants : la place du gaz, énergie fossile, dans le cadre de la transition énergétique, l’incidence tarifaire de ces projets et  l’objectif d’un tarif gazier unique en France en 2018, les enjeux géostratégiques du marché international gazier et par conséquent l’opportunité de tels projets pour les industriels régionaux utilisateurs de gaz.

Le maître d’ouvrage, GRTgaz, sera présent pour apporter des précisions techniques concernant les projets. Le rendez-vous est donné à 19 heures dans la Salle Tony Garnier du palais du commerce (Lyon 2e).

Cette réunion se tiendra en présence des experts :

– David Krembel, responsable du Bureau des infrastructures gazières de la Direction Générale et l’Energie et du Climat (DGEC)

– Naïma Idir, directrice adjointe des infrastructures et des réseaux de gaz de la Commission de régulation de l’énergie (CRE)

– Claude Conrard, président du Comité énergie de l’Union des industries utilisatrices d’énergie (UNIDEN)

Ouverte à tous, elle dépassera cependant les sujets strictement territoriaux liés aux projets ARC LYONNAIS VAL DE SAONE, pour apporter un éclairage  plus large concernant des citoyens non impactés directement par le passage des canalisations, mais intéressés par les grands enjeux de la réalisation de ces projets. En présence de spécialistes et d’experts de l’énergie, cette réunion publique inscrite dans le calendrier du débat sera aussi une occasion exceptionnelle pour tous les publics professionnels, de bénéficier de réponses précises à leurs problématiques énergétiques dans le cadre de l’exercice de leur activité.

Le Gaz naturel importé à  98%

En France, le gaz naturel consommé est importé à 98 %. Ses approvisionnements dépendent principalement de quatre pays : Norvège, Pays-Bas, Russie et Algérie. Dans cette situation de dépendance énergétique, et avec le déclin attendu de la production norvégienne et néerlandaise, la France, à l’instar de l’Europe, doit diversifier et sécuriser ses approvisionnements gaziers et disposer des infrastructures de transport robustes permettant toutes les combinaisons d’acheminement possibles. Il s’agit donc, à travers ces projets de privilégier selon le contexte énergétique mondial, les approvisionnements depuis le nord ou le sud du pays. Le gaz naturel venu du nord (Norvège-Pays-Bas) et de l’est (Russie) arrive actuellement par gazoduc, tandis que le gaz naturel en provenance du sud et de l’ouest est acheminé par navire méthanier sous forme de gaz naturel liquéfié (GNL).

Un approvisionnement plus sûr et compétitif

Deux zones de marché (nord et sud) subsistent toutefois en raison des capacités trop limitées sur la liaison nord-sud. Leur fusion conduirait à créer une zone d‘échanges unique permettant aux fournisseurs de gaz d’offrir à leurs clients un approvisionnement encore plus sûr et compétitif.

Parmi les solutions envisagées et après consultation des acteurs de marchés et des associations de consommateurs, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a demandé à GRTgaz (juillet 2012) d’étudier les renforcements physiques sur le réseau, qui permettraient d’atteindre cet objectif d’ici 2018. Les projets de gazoducs ARC LYONNAIS et VAL DE SAONE s’inscrivent dans le développement des capacités de transport de gaz naturel sur un axe nord-sud. L’accroissement des capacités de transport sera rendu possible par la réalisation de cette diagonale permettant de privilégier, selon les circonstances, les flux gaziers entrant au sud ou au nord du territoire français.

Ces projets permettront aussi d’achever progressivement le Corridor ouest–Européen (Dunkerque – Fos-sur-mer en France) pour diversifier les sources d’approvisionnement, renforcer la sécurité d’alimentation en gaz naturel et fluidifier les transits de gaz.

Retrouvez toutes les informations concernant le débat public arc lyonnais – val de Saône sur notre site : http://www.debatpublic-arclyonnais-valdesaone.org/Suivez nous sur twitter : @DebatPublicALVDS

VOIR AUSSI