Mobilité

Défaut du tram-train de l’Ouest lyonnais: un matériel inadapté au réseau

Le déraillement, ou le blocage du tram-train, du 3 décembre à Fleurieu sur l’Arbresle ( Rhône) a eu lieu à 33km/h. Heureusement.  Le relevage a commencé le 4 à 02h00 du matin. Le retour de la rame au Technicentre de l’Arbresle a été très “laborieux”. La rame est  rentrée dans l’atelier le 5 à 13h après de multiples péripéties : impossibilité de mettre des lorrys, de chariots poussés sur des rails, sous les rames  beaucoup trop basses. La rame a ensuite redéraillée plusieurs fois dont une le soir même à 19h à l’entrée centre. Là les chariots sur lesquels elle reposait ne passaient pas dans l’atelier !

La conception du bogie, des essieux et de la transmission du tram-train, rappellent des spécialistes,  est très particulière. Les moteurs sont à l’extérieur des essieux de l’autre coté des roues. Tout est allégé et conçu pour du tram et de temps en temps du train sur des voies du réseau en mesure de recevoir des trains.

Des bogies qui ne supportent pas le réseau de l’Ouest lyonnais

L’origine du déraillement est un problème matériel. Une pièce appelée «boitard » s’est fissurée et a cassé. Cette pièce est celle sur laquelle est boulonnée la roue, et c’est elle qui fait le lien entre l’essieu et la roue. A ce stade la SNCF écarte la possibilité d’un défaut métallurgique. Elle écarte aussi un défaut d’usinage. Il ne reste qu’une hypothèse que la suite des études devrait confirmer : la pièce ne supporte pas les contraintes latérales qu’elle reçoit lors de son utilisation exclusive RFN dans l’Ouest lyonnais. ” Heureusement que le boitard en cause est celui d’un bogie moteur côté roue menante, cela a permis que la roue se maintienne à peu près sous la caisse. Si cela s’était produit avec une roue menée ou un essieu porteur on aurait tout simplement perdu la roue.

Des fissures sur d’autres bogies

Des observateurs notent que «  les autres bogies de la rame ont été démontés et on remarque visuellement des fissures (donc elles sont grosses) sur plusieurs autres boitards au même endroit où a commencé celle qui a provoqué le déraillement dont il est question… »
La rame en question est celle qui enregistre déjà  le plus de kilomètres. Elle a déjà parcouru de 51000km, ce qui n’est rien pour un train, on peut dire qu’elle est neuve du parc tram-train Ouest lyonnais.

 Les seuls autres trams trains qui possèdent les mêmes boitards sont à Nantes et Istanbul. Celui de Nantes roule sur des voies du Réseau Ferré National en très bon état. Celui d’Istanbul ne roule qu’en mode tram. Tous les trams/trains sont donc arrêtés avec interdiction de les toucher sauf à l’intérieur du technicentre si besoin. Une étude est lancée avec des experts d’Alstom et de l’ingénierie SNCF.

michel.deprost@enviscope.com

VOIR AUSSI