Hydraulique

Laurent Pérotin, nouveau directeur de l’Unité Hydraulique Alpes d’EDF

Le 4 mai 2015, Laurent Pérotin a succédé à Michel Vogien au poste de directeur de l’Unité de Production Hydraulique Alpes. Précédemment directeur adjoint de l’Unité de Production Hydraulique du Sud-Ouest, il rejoint le territoire des Alpes du Nord, qu’il connaît de par sa fonction antécédente de chef du département Surveillance Eau et Ouvrages, à la Division Technique Générale d’EDF à Grenoble. 

Laurent Perotin edfL’Unité de Production Alpes représente 1/3 de la production hydroélectrique d’EDF en France. En 2014, elle a produit 14 400 GWh, soit l’équivalent de la consommation domestique de 6 millions d’habitants (la population de la région Rhône-Alpes).  Les 1200 salariés de l’Unité surveillent, entretiennent et exploitent 121 centrales et 132 barrages, répartis sur cinq départements (Haute-Savoie, Savoie, Isère, Rhône et Drôme).

L’Unité investit significativement dans la maintenance de ses aménagements. Elle conduit d’importants chantiers tels que le remplacement des conduites forcées de Tignes Malgovert en Savoie, le changement de la conduite forcée de Passy en Haute-Savoie, les travaux de la digue du canal de Jonage dans le Rhône ou du barrage du Chambon, en Isère.

Aujourd’hui, les deux plus grands chantiers de développement hydroélectrique en France, Romanche-Gavet dans la vallée de la Romanche en Isère et La Coche Pelton dans la vallée de Tarentaise à Aigueblanche, se construisent sur le territoire de l’Unité. Un développement qui passe également par l’optimisation des aménagements existants comme l’augmentation de puissance des six groupes de production de la centrale de La Bâthie en Savoie.

L’Unité de Production Alpes collabore aux instances de gestion de l’eau et travaille en concertation avec tous les acteurs concernés : collectivités, agriculteurs, pêcheurs, professionnels du tourisme, fédérations sportives, industriels :

Suivi des amphibiens autour du Lac Mort avec l’association Drac Nature, dispositif d’observation du gypaéte barbu avec le Parc National de la Vanoise, mise en œuvre du plan de gestion conservatoire sur les 57 ha de l’Île Falcon par le Conservatoire d’Espaces Naturels de l’Isère, illustrent l’engagement de l’Unité  pour préserver la biodiversité des sites où sont implantés ses aménagements.

En Savoie et en Sud Isère Drôme, les agences « Une Rivière, Un Territoire » participent au tissu industriel local.

VOIR AUSSI