Mobilité

Des avions plus électriques avec le laboratoire commun Safran-Ampère

En réduisant  les types d’énergie utilisés dans un avion (hydraulique, pneumatique) et leurs canalisations associées, il est possible de réduire fortement  les consommations.
L’attente en terme d’avion plus électrique doit permettre, selon des données du groupe SAFRAN,  d’obtenir des gains substantiels. Ces gains ont été estimés à 10% sur la masse, 13 % poussée moteur, 9 % consommation de carburant. Les gains de  15 %  sont attendus en fiabilité. Au total la réduction des coûts peut atteindre 10%
Ces progrès sont permis par la conversion d’énergie dans  l’aéronautique est en pleine croissance.  . L’électronique de puissance joue un rôle très important en

aéronautique en raison de l’utilisation de plus en plus répandue d’actionneurs électriques qui viennent se substituer aux actionneurs hydrauliques, notamment pour les commandes de vol, les pompes à carburant ou encore le fonctionnement du train d’atterrissage. La

mise en place de ces actionneurs électriques permet d’améliorer la

fiabilité des systèmes tout en diminuant leur masse, ainsi que leur coût et celui de leur maintenance.  l’environnement dans

lequel évolue un aéronef est d’une sévérité accrue par rapport à des systèmes au sol, notamment en termes de température. Des verrous technologiques doivent être supprimés  à moyen terme.

Safran, motoriste et équipementier aéronautique souhaite  développer des recherches portant sur l’intégration de puissance en environnement sévère. Le groupe entend développer ses coopérations avec les laboratoires d’établissements lyonnais en créant avec eux l’IPES.

Le laboratoire commun une meilleure capacité de réponse aux appels d’offres de l’Agence Nationale de la Recherche et des appels d’offres européens

Le  laboratoire Ampère implique ses groupes « Électronique de Puissance et Intégration » et« Matériaux pour le Génie Électrique » pour leur maîtrise et leur savoir-faire dans le domaine de l’énergie électrique. Il intègre les  groupes « Modélisation multi-échelle pour la conception » et « Fiabilité, Diagnostic et Supervision » de son département « Méthodes pour l’ingénierie des systèmes ».

Le cadre de collaboration IPES permet au laboratoire Ampère d’inscrire ces axes de recherche dans la durée grâce à une meilleure visibilité des défis de l’aéronautique du futur et il lui donne un apport indiscutable en termes de notoriété.

VOIR AUSSI