Environnement

Des rendez-vous avec les oiseaux en Rhône-Alpes

La Ligue de Protection des Oiseaux de Rhône-Alpes et plusieurs associations ( FRAPNA notamment)  organisent des observations d’oiseaux sur plusieurs sites remarquables des Alpes, de Loire, d’Ardèche. Il s’agit de la plus importante opération en France sur le thème de la migration des oiseaux. Elle se déroule tout au long de 2014 et les animations sont prévues jusqu’en juillet.Suivre la migration sur des sites choisis est une activité professionnelle à part entière. Il importe en effet que, outre dotés d’une excellente acuité visuelle, les spotteurs ou guetteurs d’oiseaux, sachent à la fois reconnaître les espèces – le plus souvent par leur seule silhouette, leurs cris, la nature de leur vol – dénombrer les individus, les vols, consigner ces observations ainsi que bien d’autres paramètres utiles à la compréhension du phénomène migratoire. Lorsque la migration est intense, de tels talents se trouvent mis à rude épreuve.
Des dizaines de bénévoles et de salariés scrutent le ciel pendant des semaines aux périodes propices et alimentent la base de données ( www.migraction.net ) qui por

Des ornithologues observent des oiseaux sur l'un des nombreux sites sélectionnés en Rhône-Alpes
Des guetteurs d’oiseaux sur un site d’observation ( photo LPO Drôme)

te actuellement sur près de 50 millions d’oiseaux ! (extrait du Bièvre n°23)
Sensibilisation à la migration et à la biodiversité
Les objectifs des salariés et bénévoles du collectif Tête en l’Air, sont de partager leur passion pour les oiseaux et leur connaissance des enjeux environnementaux.
Comment ? En éveillant à la beauté du vivant par des observations et des échanges sur le terrain, par le partage de nos longues vues, par des diaporamas, des spectacles… En développant la conscience des enjeux liés à la biodiversité et en particulier à la migration des oiseaux par des animations ludiques et participatives. En encourageant les actions de préservation dans le quotidien grâce à des gestes simples que nous transmettons.
C’est vers des changements de comportements que le collectif voudrait amener le public, pour une préservation durable des milieux et de la biodiversité. L’opération co-portée par l’URCPIE de Rhône-Alpes
(Union Régionale des Centres Permanents d’Initiatives Pour l’Environnement) et la LPO Coordination Rhône-Alpes (Ligue de Protection des Oiseaux)

EN ARDECHE ET EN DROME

Au Col de l’Escrinet Samedi 22 et dimanche 23 mars

Le site du Col de l’Escrinet est reconnu comme l’un des sites majeurs pour la migration prénuptiale de printemps des oiseaux en Europe de l’ouest. Cent soixante dix espèces sont observables de février à mai, certaines en faible effectif, d’autres en larges vols migratoires ou en bandes discontinues.

La physionomie très particulière du relief du Languedoc-Roussillon, orienté sud-ouest / nord-est jusqu’au col, concentre sur ce dernier une partie importante du flux migratoire. Les jours de vent du nord (Mistral) permettent les meilleures observations, les oiseaux franchissant le col à basse altitude. Ce site a été inscrit par l’Union Européenne comme ZICO (Zone d’Intérêt Communautaire pour les Oiseaux).
Pour y accéder : par la D104, Le Col de l’Escrinet est situé sur la commune de Saint Priest. Il est accessible par la D 104 reliant Privas à Aubenas. Le point d’observation est sur le col, le long de la route touristique du Coiron en direction du village de Freyssenet.
– Accueil et échanges avec les visiteurs toute la journée
– Présence d’ornithologues qui partageront leur connaissance sur les oiseaux et le suivi scientifique réalisé sur place
– Mise à disposition de matériel d’observation, exposition libre d’accès et stand avec documentations
– Jeux d’identification des oiseaux, quizz…
Dans le courant de l’année des sorties ou interventions ponctuelles seront proposées auprès des associations locales (association de parents d’élèves, clubs sportifs).

Sur le Belvédere de Pierre Aiguille 26 Samedi 29 et dimanche 30 mars

Le site est une colline qui culmine à 344 mètres d’altitude. Son panorama comprend les plateaux ardéchois à l’ouest et au nord (le Mont Gerbier de Jonc, le Mont Mézenc et le Mont Pilat), la vallée du Rhône au sud (le fleuve est situé 200 mètres plus bas), la Drôme des collines et la plaine de l’Isère (avec au loin les massifs de la Chartreuse, du Vercors, et le Mont Ventoux) à l’est. Avec le belvédère de la chapelle de Tournon, un «verrou» ferme la vallée et concentre le flux migratoire notamment par vent du nord. Le dégagement visuel est de près de 360°.
Pour y accéder :
En voiture – Depuis Tain l’Hermitage, prendre la route de Larnage (route des vins) puis suivre « chapelle de l’Hermitage » et les fléchages « Route des belvédères » puis « Belvédère de Pierre-Aiguille ».
A pied – Départ du village de Crozes-Hermitage : le sentier est balisé en boucle jusqu’au belvédère pour une belle balade de 5 km (compter 1 heure 30 aller et retour).
– Accueil et échanges avec les visiteurs toute la journée
– Présence d’ornithologues qui partageront leur connaissance sur les oiseaux et le suivi scientifique réalisé sur place
– Mise à disposition de matériel d’observation, exposition libre d’accès et stand avec documentations
Contact : LPO Drôme 04 75 57 32 39 drome@lpo.fr

Au port de l’Epervière Dimanche 16 mars

Proche de Valence, le port aménagé pour les loisirs nautiques permet d’observer les oiseaux qui suivent le cours du Rhône dans leur odyssée migratoire. Ce site est fréquenté tout au long de l’année par les promeneurs qui apprécient de retrouver le fleuve et la nature rhodanienne à la porte de l’agglomération. Si les aménagements pour la détente des humains ne permettent pas forcément aux oiseaux de disposer d’une halte migratoire indispensable à leur périple, cet endroit permet bien de sensibiliser le public à la préservation de la faune et de la flore dans les projets d’aménagement de la vallée du Rhône. Ce site est géré par la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Drôme.
Pour y accéder : suivre le fléchage depuis Valence.
Une journée dans la nature : 10h à 17h
Le temps sera idéal pour les observations. Les naturalistes commenteront le spectacle. Un stand sera installé le long du Rhône au Port de l’Épervière : documentation, jumelles, longues vues seront à votre disposition. Admirer les oiseaux, c’est vouloir déjà les protéger un peu : ce stand sera aussi l’occasion de présenter l’action « «petits gestes, grand changement », un programme pour permettre de vivre mieux en préservant notre environnement.
Mardi 18 mars
Soirée diaporama et échanges à 18h
A partir d’un diaporama commenté par les naturalistes et en utilisant les livres de référence, vous pourrez apprendre à identifier les oiseaux de passage dans la Drôme. C’est aussi l’occasion de se rencontrer et de partager ses témoignages.
C’est ouvert, libre et gratuit, mais signalez votre participation par mail : frapna-drome@frapna.org ou par téléphone : au 04 75 81 12 44.
Contact : FRAPNA Drôme 04 75 81 12 44 frapna-drome @frapna.org

SAVOIE, HAUTE-SAVOIE ET DANS L’AIN

Au Domaine du Guidou (Haute Savoie) Dimanche 30 mars et dimanche 13 avril

Le littoral du Domaine de Guidou est un site majeur d’accueil pour l‘avifaune hivernante. En effet, la baie de Coudrée avec ses eaux peu profondes et riches en poissons attire tous les hivers de nombreux oiseaux d’eau venant du nord. Plus d’une trentaine d’espèces sont notées régulièrement avec, pour les plus remarquables, les Plongeons catmarins et arctiques, les Grèbes huppés, à cou noir, jougris et esclavon, le Garrot à oeil d’or, les Canards siffleur, chipeau, etc.
Au sein même du domaine de Guidou, la présence d’une zone d’eau et de prairies humides dans la parcelle de la Grande Corne constitue une zone de stationnement pour de nombreuses espèces d’ardéidés, d’anatidés et de limicoles. Il est possible d’observer des stationnements prolongés pour certaines espèces sensibles comme la Cigogne noire (Ciconia nigra) ou le Vanneau huppé.
Pour accéder : Accès accompagné pour plus de facilité, RV devant la mairie de Sciez à 8h.

Le site de Hucel

Le site de Hucel est situé à la limite du plateau du Maravant sur la commune de Thollon-Les-Mémises. Ici, la sphère d’observation est très vaste : environ 4 km. Elle commence à 383 m d’altitude, longe les rives du lac au hameau de Troubois, et monte jusqu’au sommet du pic des Mémises, à 1674 m.
A 970 m d’altitude (590 m au-dessus du niveau du lac), la vue dégagée offre un large champ de vision (Lausanne à 15 km, Evian à 9 km, la Pointe d’Yvoire à 29 km). D’après les observations du collectif Hucel, les oiseaux ne seraient pas détectés au-delà de 4 à 5 km du site.
Pour y accéder : Thollon est situé à l’est d’Evian, au sud du lac Léman. Pour se rendre sur le site, il faut suivre la direction de Thollon-Les-Mémises. Après le chef lieu, suivre les indications Le Hucel, (environ 200 m après la sortie du village, au hameau « Le Nouy »). Dans le hameau du Hucel, se garer au pied du Hucel et finir à pied.
Sortie découverte de la migration en compagnie d’ornithologues confirmés, vous participerez au suivi du passage des migrateurs dans ce cadre exceptionnel au bord du lac Léman. RDV à 9h à la mairie de Sciez pour une matinée d’observation. Pensez à vos jumelles !

Sur le site de l’Espace Sports et Nature du Fier

Dimanche 30 mars et dimanche 13 avril

Le site de l’Espace Sports et Loisirs du Fier représente une halte paisible et riche en aliments pour les oiseaux. En effet, la retenue CNR du barrage de Chautagne bloque les alluvions à cet endroit et crée ainsi un site important pour la faune et la flore.
A travers le développement de paysages très spécifiques, Motz constitue aujourd’hui un site rare sur le Rhône, attractif et précieux pour de nombreux oiseaux. Site d’hivernage, de passage, d’escale migratoire et de nidification, sa valeur patrimoniale est aujourd’hui reconnue à travers l’application d’une Réserve Ministérielle de Chasse et sa désignation en Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique. Il est géré en partenariat par la Compagnie Nationale du Rhône et la commune de Motz. Ce site, exceptionnel à plus d’un titre, permet d’observer les oiseaux à loisir. Il bénéficie d’aménagements « Tourisme et handicap ».
Pour accéder : il se situe en bordure du Rhône, près de Seyssel (74), à 22 km de Bellegarde sur Valserine (01) et 30 km d’Aix-les-Bains (73). La retenue du barrage de Motz (73) a constitué un milieu favorable aux oiseaux migrateurs : plan d’eau et roselière. Suivre le balisage à partir de Seyssel (01 et 74) et de Culoz (01).
– Point d’observation des oiseaux migrateurs sur ce site de halte migratoire et prêt de matériel d’observation et de livres, de 10h à 16h30, expositions, stands
– Projection du film ‘A vol d’ oiseau » au restaurant du Nymphée, sur le site à 16h45
– Jeux, marelle, contes …pour la famille
Dans le courant de l’année
Des sorties ou interventions ponctuelles seront proposées auprès des associations locales ou des groupes déjà constitués.
Contact : LPO Haute-Savoie 04 50 27 17 74 haute-savoie@lpo.fr
Contacts : LPO Haute-Savoie 04 50 27 17 74 haute-savoie@lpo.fr
CPIE Bugey Genevois 04 50 59 00 61 cpie.bugeygenevois@wanadoo.fr

Sur le canton de Yenne ( Savoie) Samedi 19 juillet
Sortie à destination du grand public, à Yenne, pour découvrir la migration dans le canton (horaires à venir) Dans le courant de l’année Des sorties ou interventions ponctuelles seront proposées auprès des associations locales ou des groupes déjà constitués.
LES ANIMATIONS EN LOIRE ET EN ISERE
Sur le Plateau de la Barbanche Dimanche 23 mars
– Observation des oiseaux, découverte et échanges sur la migration avec des ornithologues, dans la convivialité
– Jeux pour les enfants, coloriages, masques, origamis, fabrication de silhouettes anticollision, cartes postales pour les parents, …
– Expositions « A tire d’Aile », « Tête en l’Air » et « La faune remarquable du Parc Naturel Régional du Pilat », livret « Archives des années 70-80 du passage au plateau de la Barbanche »…
– Divers supports seront mis à disposition pour le public afin de mieux comprendre les enjeux environnementaux
– Présentation et échanges sur des actions d’éco-citoyenneté
Contacts : CPIE Savoie – Savoie Vivante 04 79 85 39 32 info@savoievivante-cpie.org
Contacts : CPIE des Monts du Pilat 04 77 40 01 40 contact@cpie-pilat.fr

AIN

Le site de Fort l’Ecluse

Véritable couloir taillé par le Rhône dans la partie la plus orientale de la chaîne du Jura, le défilé de Fort l’Ecluse offre une situation remarquable pour l’observation de la migration postnuptiale. Situé en aval du lac Léman, aux limites de la plaine du Genevois et du pays de Gex, le point d’observation et de comptage se trouve au pied du Vuache.
Historiquement, les premières observations ont été effectuées depuis le fort (qui reste d’ailleurs un très bon site d’observation), ce qui donnait la possibilité de voir les oiseaux de près, mais d’où le comptage demeurait partiel. Avec l’arrivée des longues-vues, les ornithologues se sont installés sur la commune de Chevrier, face au défilé, ce qui permet des dénombrements quasi exhaustifs.
Pour y accéder : emprunter l’axe routier Valleiry – Bellegarde sur Valserine (RN 206). A la sortie de Vulbens, poursuivre jusqu’à la voie de chemin de fer et la franchir (la route passe au-dessous). S’engager alors sur le chemin goudronné, immédiatement à gauche. Stationner environ 300 mètres plus loin.

LOIRE

Le site du Plateau de la Barbanche

Au coeur du Parc du Pilat, à seulement dix minutes de Saint-Etienne, le plateau de la Barbanche situé à 1037 mètres d’altitude, constitue une vitrine des paysages des hauts-plateaux du Pilat. Cette mosaïque de milieux constituée de prairies pâturées, prairies humides, friches, forêts de pente, d’arbres et de buissons offrira une halte de choix aux petits passereaux des premières heures tandis que la proximité des crêts assurera l’observation de grands planeurs aux heures les plus chaudes.
Le plateau s’ouvre sur une vallée au Nord-Est, offrant un beau panorama sur la vallée du Rhône, axe majeur pour la migration prénuptiale.
Pour y accéder : En bus : depuis la place Bellevue de Saint-Etienne par la ligne 102 du TIL, arrêt « Plateau de la Barbanche » (20 mn).
A pied : un accès par le GR 42 (balisage blanc et rouge) est envisageable depuis le quartier de La Métare à Saint-Étienne (environ 3h de marche).
En voiture : de Saint-Etienne, par la départementale D8 entre Rochetaillée et le Bessat. (10 minutes).

Le site du Col de Baracuchet

Il se trouve à la limite des départements de la Loire et du Puy-de-Dôme, dans les Monts du Forez, à une cinquantaine de kilomètres de Saint-Étienne. Intéressant en termes d’observation des passereaux, du haut de ses 1256 mètres, le col est l’un des meilleurs points d’observation du Massif central (l’observatoire est à 1 100 mètres d’altitude).
Son orientation idéale nord-est / sud-ouest le place exactement dans la direction du vol des oiseaux à l’automne, sur l’une des principales voies de migration postnuptiale de France. Ce site offre au regard un paysage de moyenne montagne, composé de hêtraies sapinières et de pâturages. La LPO Loire y suit la migration depuis 1983, de juillet à octobre, à partir d’un observatoire sur les contreforts des Monts du Forez.
Pour y accéder : Depuis l’A72, sortie 7, direction Montbrison. A Montbrison, prendre la direction Lérigneux, col de Baracuchet. Dépasser le village de Lérigneux, continuer en direction du col sur la D113. Le site d’observation se situe dans une boucle de la route, peu après avoir traversé le hameau de Dovezy.

ISERE

Le site du Col du Fau

C’est un large passage ouvert entre les balcons est du Vercors et la vallée de la Gresse et le Trièves. C’est un site d’intérêt départemental pour la migration d’automne, où la LPO Isère effectue un suivi bénévole depuis 2000. Particulièrement intéressant pour l’observation des rapaces (notamment le Balbuzard pêcheur), il est également possible d’y voir des cigognes, des hirondelles et de nombreux autres passereaux.*

Pour y accéder : sur la RN75 depuis Grenoble.

Le site du Col des Ayes

Le Col des Ayes est un col de montagne situé à 1 538 m d’altitude, entre la Dent de Crolles et le Pravouta, dans le massif de la Chartreuse, et les communes de Saint-Pancrasse et de Saint-Pierre-de-Chartreuse, dans le département de l’Isère.
Observation de nombreuses mésanges noires (plus de 2000), mésanges bleues, mésanges charbonnières, pinsons des arbres, bouvreuils pivoines, tarins des aulnes ; et de passage de venturons montagnards, éperviers d’Europe, tichodromes échelettes.
Pour y accéder : Prendre la montée de Saint-Nazaire-les-Eymes et stationner au parking du col du Coq, monter ensuite à pied en direction de la Dent de Crolles.

VOIR AUSSI